Mobilité durable

La campagne «Campus à vélo» bat son plein jusqu’à la fin septembre

Le 17 septembre 2019

Télécharger le PDF

Alors que la rentrée scolaire est bien entamée, près d’une trentaine d’établissements postsecondaires participent à la campagne de mobilisation provinciale Campus à vélo, organisée par Vélo Québec.

Jusqu’au 30 septembre, les étudiants sont donc invités à troquer l’autobus, et plus encore la voiture, contre leur vélo afin de se rendre à leurs cours. Ils auront ainsi l’occasion de poser un geste concret en faveur de l’environnement tout en goûtant les joies du transport actif. Campus à vélo s’inscrit d’ailleurs dans la foulée de la campagne nationale J’EMBARQUE ! Les semaines de la mobilité durable.

Et pour stimuler le zèle de cégépiens et universitaires, Vélo Québec leur propose de participer à un défi photo sur Instagram, du 23 au 27, de manière à ainsi courir la chance de gagner plus de 2 000 $ en prix. Ils peuvent même doubler leurs chances en participant au Défi sans auto solo, qui a présentement cours.

Quant à ceux vraiment motivés par la cause environnementale, leur participation peut contribuer à la réduction de leur empreinte écologique. Vélo Québec a calculé que 2 000 étudiants habitant à 5 km de leur campus et qui prennent le vélo plutôt que l’autobus vont empêcher le rejet de 4,31 tonnes de gaz à effet de serre. Et si c’est la voiture qu’ils remplacent, c’est 17 tonnes de GES d’épargnées. Quand on songe que le Québec compte 175 000 étudiants de niveau postsecondaire…

Une première !

Il y a plus d’une dizaine d’années, ENvironnement JEUnesse, lançait la campagne Cégep à vélo. Mais après quelques éditions, le mouvement a commencé à s’essouffler, bien que toujours tenu à bout de bras par certains établissements. « C’est dans ce contexte, explique Sandrine Cabana-Degani, chargée de programme pour le mouvement Vélosympathique, que, à la demande des établissements postsecondaires, Vélo Québec a jeté les bases d’un équivalent du mois du vélo se tenant, non plus en mai, mais dans le courant de la rentrée scolaire. »

« Lors des deux précédentes années, précise Sandrine Cabana-Degani, ce mois automnal du vélo est devenu le Campus à vélo, pour les universités, tandis que le volet collégial, lui, conservait le nom de Cégep à vélo. Donc, la grande nouveauté, cette année, c’est que l’ensemble des établissements postsecondaires se retrouvent sous le parapluie de Campus à Vélo. Et grâce à de nouvelles sources de financement, nous avons pu développer une stratégie de communication, en plus de créer des outils clé en main pour accompagner les établissements. On peut dire que c’est vraiment la première année où nous organisons une véritable campagne au nom de Campus à vélo ! »

Longue vie au Campus à vélo !



Télécharger le PDF

En tête de peloton

Il importe de mentionner le rôle joué par l’Université de Montréal, en amont du lancement de la campagne Mon campus à vélo de 2017. On doit à l’équipe de développement durable d’avoir convaincu Vélo Québec d’organiser un « mois du vélo » plus adapté au calendrier scolaire. En outre, tout le matériel visuel développé par l’équipe de développement durable de l’Université de Montréal, à l’occasion de cette première campagne de sensibilisation, a été gracieusement mis à la disposition des autres universités et des cégeps.

Modifié le 18 septembre 2019