Subventions fédérales

Financer des infrastructures alimentaires locales: appel de projets

Le 10 juin 2020

La ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Marie-Claude Bibeau, vient d’annoncer le lancement du deuxième appel de propositions du Fonds des infrastructures alimentaires locales.

Doté d’une enveloppe de 43,4 millions de dollars, ce fonds vient aider les organismes de soutien alimentaire qui contribuent à améliorer l’accès aux aliments salubres et nutritifs pour les Canadiens à risque. Cette aide financière vient en appui à des projets communautaires de petite et grande envergure. Il peut s’agir d’initiatives variées comme des jardins urbains, des cuisines communautaires, des banques alimentaires ou des serres.

Les organisations communautaires ou caritatives, les groupes autochtones ou les coopératives sans but lucratif peuvent dès maintenant présenter leur demande pour un montant maximal de 250 000 $. Les projets éligibles seront acceptés de manière continue jusqu’à épuisement des fonds.

cuisine collective

Avant de présenter une demande, il est recommandé de consulter le Guide du demandeur et de garder à l’esprit que tous les projets doivent être conformes à la Loi sur l’évaluation d’impact (LEI 2019), comme le spécifie le guide dans la section Considérations environnementales.

Voici une liste non exhaustive d’activités admissibles :

  • immobilisations et équipements utiles à la production collective d’aliments tels des cuisines et jardins communautaires, des fermes urbaines, etc.
  • équipements nécessaires à la préparation, la réfrigération, la distribution et l’entreposage des aliments, etc.
  • véhicules et matériel de transport tels des camions frigorifiques, des remorques, etc.
  • systèmes technologiques incluant des plateformes numériques, de production ou de distribution, etc.
  • systèmes énergétiques tels des serres, des panneaux solaires, etc.
  • infrastructures hydrauliques incluant les systèmes d’irrigation, de captage de l’eau de pluie, etc.
  • modernisation d’installations pour permettre l’adoption de nouvelles approches de production et de transformation
  • exploration, mise à l’essai et élaboration de solutions novatrices, de pratiques exemplaires et d’outils
  • établissement d’une infrastructure permettant de saisir des occasions d’apprentissage qui profitent aux producteurs et aux consommateurs locaux