Concertation nationale

Table québécoise sur la saine alimentation | Un an déjà !

Le 21 novembre 2016

La Table québécoise sur la saine alimentation (TQSA), instaurée le 10 novembre 2015, profite de l’occasion pour présenter un bilan de ses activités et tourner son regard vers l’avenir.

Retour sur la dernière année

Un sondage mené auprès des membres de la TQSA permet de constater qu’ils sont, en général, satisfaits ou très satisfaits de son mode de fonctionnement. Cette enquête interne révèle en outre la pertinence des thématiques que la Table juge prioritaires, à savoir :

  • les normes sociales liées à la saine alimentation ;
  • la saine alimentation chez les enfants et les jeunes ;
  • l’accès à la saine alimentation, notamment chez les personnes vulnérables.

De leur côté, les groupes de travail ont accompli une bonne partie des mandats qui leur avaient été confiés. Ainsi, le groupe de travail sur le gaspillage alimentaire prépare un portrait de cette problématique en plus d’identifier les acteurs ayant la capacité d’agir et de recenser les initiatives en cours. Ce portrait sera présenté en cours d’année 2017.

Quant au groupe de travail sur les normes sociales, il élabore une stratégie d’influence des normes sociales reliées à la saine alimentation. Le groupe prépare en outre une charte d’engagement en vue de valoriser la saine alimentation et de mobiliser la population et les différents partenaires. À suivre aussi en 2017 !

Regard sur les chantiers à venir

Lors de la séance du 15 novembre dernier, madame Lucie Charlebois, ministre déléguée à la réadaptation, à la protection de la jeunesse, à la santé publique et aux saines habitudes de vie, a rencontré les membres de la Table. Ce fut l’occasion pour madame Charlebois de présenter succinctement la Politique gouvernementale de prévention en santé (PGPS) et d’échanger avec les membres sur le plan d’action qui doit en découler.

Dans la foulée de cette visite ministérielle, les membres ont réfléchi aux liens qu’il serait souhaitable d’établir dans le contexte de la PGPS afin que la Table puisse, d’une part, exercer un rôle d’influence sur les actions gouvernementales et, d’autre part, assumer un leadership dans le cadre d’actions complémentaires à celles du gouvernement. À cet effet, des groupes de réflexion seront formés afin de définir les types d’actions correspondant à trois grandes orientations de la PGPS :

  • Le développement des capacités des personnes dès leur plus jeune âge
  • L’aménagement des communautés et de territoires sains et sécuritaires
  • L’amélioration des conditions de vie qui favorisent la santé

Stratégies de communication

Au cours de la prochaine année, les membres de la TQSA seront conviés à définir leurs objectifs de communication.

Entre autres stratégies, la TQSA et la Table sur le mode de vie physiquement actif (TMPA) vont désormais unir leurs forces en mettant sur pied un comité de communication dont le mandat sera d’élaborer des stratégies de diffusion de l’information, tant à l’interne qu’à l’externe.

Concertation et réseautage

Également au programme cette année :

  • Les travaux de la Table seront présentés, sur une base régulière, au comité Alimentation et Santé au MAPAQ, puisque la présidente de la Table ainsi que les responsables au Ministère de la Santé et des Services sociaux y participent, en plus des représentants des associations de l’industrie bioalimentaire.
  • Afin d’encadrer les collaborations avec l’industrie agroalimentaire, la Table a choisi d’adopter une approche basée sur un cadre de collaboration avec les acteurs non étatiques de l’Organisation mondiale de la santé publié en mai dernier.
  • Dans le cadre des rencontres préparatoires au Sommet sur l’alimentation qui se tiendra à l’automne 2017, la présidente de la Table et deux organismes non gouvernementaux, qui en sont membres, ont participé à la première rencontre thématique « À l’écoute des consommateurs d’aujourd’hui et de demain » qui a eu lieu le 21 octobre. La Table va continuer de suivre l’évolution de ces travaux dont on peut constater l’avancement sur le site Internet du Sommet sur l’alimentation.