Tout-petits

Financement: 2 appels de projets pour soutenir les milieux de vie des centres de la petite enfance

Le 13 février 2020

Les centres de la petite enfance désireux d’améliorer les milieux de vie où évoluent leurs tout-petits sont invités à poser leur candidature dans le cadre de deux appels de projets. En vertu de la Subvention pour les projets d’investissement en infrastructures (SPII), le ministère de la Famille vient donc leur apporter son soutien pour des projets qui touchent d’abord aux infrastructures et ensuite qui portent sur les aménagements extérieurs.

Les enveloppes budgétaires seront accordées afin de fournir aux CPE les ressources nécessaires pour mener à terme des projets d’immobilisation dont les besoins de financement nets sont inférieurs à 50 000 $. Les CPE qui souhaitent se prévaloir de cette aide devront soumettre leur projet au plus tard le 10 mars 2020.

1er volet : Appel de projets visant à améliorer la qualité, à augmenter la durée de vie ou à accroître le potentiel de services des infrastructures 

Sont visés ici les projets de rénovations urgentes ou nécessaires qui garantissent le maintien d’infrastructures sécuritaires et de qualité. Les projets seront évalués en fonction de 4 grands critères :

  • L’urgence : à savoir les risques pour la santé et la sécurité des enfants ou l’intégrité du bâtiment (50 % de la note totale).
  • La nécessité : en vue de se conformer à une loi ou à un règlement après son implantation ou son déménagement (30 % de la note totale).
  • La nature du projet : en vertu des types des travaux à accomplir : enveloppe extérieure du bâtiment; systèmes déjà en place; aires de services; enveloppe intérieure (15 % de la note totale).
  • La situation financière du CPE : en fonction du fonds de roulement disponible (5 % de la note totale).

2e volet : Appel de projets d’aménagement ou de réaménagement des aires de jeux extérieurs 

Le soutien financier vise ici les projets qui favorisent chez les jeunes l’activité physique, la socialisation l’apprentissage, le développement global, l’acquisition de saines habitudes de vie ainsi que la réussite éducative. Les critères pris en considération sont au nombre de 4 :

  • L’état actuel de l’aire de jeux extérieurs : évalué selon la vétusté et le niveau de détérioration des modules ainsi que leur diversité (40 % de la note totale).
  • La pertinence : en vertu de la qualité des services, tant en matière d’activités offertes que pour améliorer la santé et la sécurité des enfants (35 % de la note totale).
  • La nécessité : évaluée en fonction de la norme CAN/CSA-Z614 à laquelle les équipements existants doivent satisfaire (20 % de la note totale).
  • La situation financière du CPE : en fonction du fonds de roulement disponible (5 % de la note totale).

Pour en savoir plus, on peut consulter tous les liens utiles.

Source : Gouvernement du Québec