Financement

Lutte aux îlots de chaleur: 8 M$ pour des projets de verdissement en milieu défavorisé

Le 12 novembre 2019

Télécharger le PDF

L’Institut national de santé publique (INSPQ) et le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) financeront, dans le cadre du Plan d’action sur les changements climatiques, des projets de lutte aux îlots et archipels de chaleur urbains. Les OBNL sont invités à soumettre des propositions d’ici le mercredi 18 décembre.

Ce programme, qui sera financé à hauteur de 8 M$ par le Fonds vert, vise à augmenter la résilience des collectivités face aux impacts des changements climatiques en réduisant les îlots et archipels* de chaleur urbains (IACU) par la multiplication des projets de verdissement et l’augmentation de la canopée.

Crédit photo : Nature Québec

Accompagnement

Seuls les organismes à but non lucratif sont invités à déposer une proposition visant à répliquer la campagne Interventions locales en environnement et aménagement urbain (ILEAU) ou le programme Milieux de vie en santé (MVS). Les OBNL sélectionnés bénéficieront de l’expertise du Conseil régional de l’environnement de Montréal, pour les projets de type ILEAU, et de celle de Nature Québec pour les projets de type MVS.

Les programmes ILEAU et MVS, qui ont tous deux débuté en 2015, ont mené à la réalisation de 250 projets de verdissement, incluant la plantation de près de 28 000 végétaux. L’INSPQ et le MSSS ont conclu que les « résultats de ces programmes sont reproductibles et intéressants, notamment en matière de végétaux plantés et de sensibilisation de la population et des décideurs [et qu’] il est désormais souhaitable de les étendre dans d’autres secteurs du Québec. »

 «  (…) la superficie totale des IACU est fortement corrélée avec les indicateurs de défavorisation matérielle et sociale. » Institut national de santé publique du Québec

Intervenir dans les secteurs défavorisés

Les projets financés devront être réalisés sur environ trois ans et mettre en place des aménagements dans certains secteurs urbains défavorisés, déjà prédéterminés sur la base de la superficie totale des IACU et de leur prévalence. Deux grands secteurs de Montréal sont ciblés, ainsi que 12 villes de plus de 75 000 habitants, à l’exception de Montréal, Québec et Lévis.

Déminéralisation – Crédit photo ILEAU

Verdir pour rafraîchir

Les projets soumis doivent viser spécifiquement la réduction des IACU par la densification de la végétation d’espaces dont l’accès est public, comme une cour d’école primaire servant d’aire de jeux en été, un tronçon de rue ou une ruelle, ainsi que leur déminéralisation partielle ou complète. Tous les détails sont fournis dans les documents suivants :

Personne-ressource : Mme Mélanie Beaudoin
Courriel : melanie.beaudoin@inspq.qc.ca
Tél. : (418) 650-5115 poste 5312.

* Archipel de chaleur : ensemble de petits îlots de chaleur de tailles et de formes différentes.

Photo de départ : Les urbainculteurs



Télécharger le PDF