Urbanisme

Alliance Ariane : «Savoir où on s’en va» en aménagement du territoire

Le 3 mars 2018

Télécharger le PDF

Devinette : quel projet peut bien réunir une championne olympique, devenue ambassadrice des saines habitudes de vie, et le PDG du Conseil du patronat du Québec ? Qu’est-ce qui agit à la fois sur notre santé, sur l’environnement et sur la prospérité économique de notre société ?

Le 20 février dernier, plus de 100 représentants de la société civile, issus du milieu des affaires, de l’environnement, de la santé publique, de l’agriculture, de même que des acteurs municipaux et des professionnels experts se sont réunis, à Québec, à l’occasion du Forum Savoir où on s’en va, organisé par l’Alliance ARIANE. Cette rencontre historique visait à jeter les bases d’une vision commune et cohérente en aménagement du territoire et en urbanisme au Québec.

Le territoire, entre mille et une mains

Quantité d’acteurs contribuent à façonner notre territoire habité, parfois sans le savoir. Chaque décision de localisation, chaque politique, chaque programme de subvention est porteur de conséquences qui s’ancreront durablement dans nos milieux de vie. Les actions en matière d’aménagement du territoire et d’urbanisme sont aussi encadrées par de nombreux textes législatifs et autres politiques, éparpillés en autant de domaines de compétences que de paliers de décision.

Cet éclatement décisionnel pose un problème de cohérence. Il n’est pas rare que la main droite contribue à défaire ce que la main gauche entreprend. Par exemple, des programmes de soutien à la revitalisation tentent de ramener au cœur des quartiers des commerces alimentaires qui subissent, d’autre part, la pression de compétiteurs qui profitent de réseaux routiers excentrés, également financés par les pouvoirs publics. Le manque de cohérence et l’absence de vision d’ensemble en aménagement du territoire compromettent ainsi l’efficacité des stratégies des décideurs et des professionnels.

Le territoire, au cœur de nombreux enjeux

Sylvie Bernier

Pourtant, les effets structurants et durables du mode d’occupation du territoire sont de mieux en mieux reconnus dans de nombreux domaines. Qu’il s’agisse de préserver un territoire agricole productif, de favoriser l’activité physique au quotidien, de mettre en valeur le patrimoine ou de renforcer la synergie entre les entreprises, les pratiques d’aménagement du territoire et d’urbanisme sont au cœur de la solution.

Yves-Thomas Dorval

Ce sont donc des acteurs de tous les domaines qui ont répondu à l’appel de l’Alliance ARIANE à participer au Forum Savoir où on s’en va. Les deux coprésidents en étaient Yves-Thomas Dorval, président-directeur général du Conseil du patronat du Québec, et Sylvie Bernier, ambassadrice des saines habitudes de vie : un beau duo pour illustrer la variété des enjeux à considérer !

Dépasser les silos pour travailler ensemble

Le Forum a été l’occasion de travailler ensemble pour jeter les bases de ce qui pourrait devenir une Politique nationale de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme. Pour que cette politique tienne compte des divers besoins et spécificités, il était essentiel de réunir à la fois des spécialistes en urbanisme et des représentants de divers réseaux, en santé, en culture, en développement économique, en environnement et autres.

Les ateliers de la journée ont conduit chacun à se pencher, d’une part, sur les défis et les enjeux en aménagement du territoire au Québec – cas concrets et obstacles à dépasser – et, d’autre part, sur les priorités d’une Politique nationale : objectifs collectifs et mesures à développer.

Vers une Politique nationale de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme

Pour l’Alliance ARIANE, ce Forum représentait une importante étape dans la mobilisation pour une Politique nationale. La prochaine permettra l’élaboration d’un canevas proposant d’articuler entre eux les acteurs, les leviers et les prochaines étapes de cette Politique. Les participants, de leur côté, ont reçu la mission de renforcer, dans leurs propres réseaux, cette préoccupation pour le territoire et l’importance de prendre des décisions conséquentes.

Chacun peut également participer à la réflexion et à la mobilisation en signant la déclaration Pour une Politique nationale de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, tout en se tenant à l’affût des prochaines étapes qui mettront à profit la collaboration débutée dans le cadre du Forum.

Le Québec s’est fixé et se fixera, à divers paliers de gouvernement, des objectifs ambitieux en matière de santé, de lutte contre les changements climatiques, de préservation du patrimoine et de saine gestion des finances publiques. À l’issue du Forum, 25 acteurs ont uni leurs voix pour témoigner de la nécessité d’une vision d’ensemble en aménagement pour assurer l’atteinte de ces objectifs. Leur appel, inspirant, sera-t-il entendu ?



Télécharger le PDF