santé publique

Élections municipales : futurs élus, misez sur la santé

Le 16 octobre 2017

La campagne électorale municipale se poursuit jusqu’au 5 novembre prochain, et nombreux sont les candidats qui multiplieront les promesses pour se positionner comme étant LA solution par excellence pour prendre les rênes de votre administration municipale. Cependant, je me permets une prédiction, qui est pour moi presque une certitude : trop peu de promesses porteront sur des enjeux qui ont un réel impact sur la santé et le bien-être de la population.

Alors que les finances publiques croulent sous le poids grandissant des coûts associés aux soins de santé, plusieurs pensent que les municipalités doivent s’impliquer davantage dans la santé et le bien-être de la population. De toute évidence, le contexte d’une campagne électorale est un moment opportun pour questionner les élus et leur rappeler que la santé, c’est aussi l’affaire des municipalités. Car, en appliquant des interventions judicieuses et bien réfléchies, les villes, les MRC et même les petits villages ont le pouvoir de façonner des environnements plus favorables aux saines habitudes de vie.

parc municipal

La santé et les compétences municipales

Quand on aborde les questions de santé avec les élus municipaux, bon nombre d’entre eux résistent sous prétexte que la santé n’est pas de compétence municipale. Convaincre ces élus récalcitrants à participer aux changements en matière de santé nécessite bien souvent une bonne dose de conviction.

Mais lorsque cette conviction devient contagieuse et que les élus municipaux acceptent de relever ce nouveau défi, d’autres obstacles se dressent à l’horizon. En effet, il faut multiplier les rencontres auprès d’une pléiade de directions concernées pour coordonner la mise en place d’initiatives significatives pour la santé locale. Car, pour avoir un impact réel sur les environnements de santé, plusieurs directions doivent être mises à contribution : urbanisme et aménagement du territoire, travaux publics, sécurité publique, transports, loisirs, etc.

Il est important de comprendre que les directions administratives des municipalités n’ont habituellement pas pour définition de tâche de favoriser la santé de la population. La santé en milieu municipal, c’est un enjeu transversal, un travail de longue haleine qui nécessite un engagement politique franc et formel.

marche de legumes

Des exemples inspirants

Il faudrait être aveugle pour ne pas voir que ce virage santé des municipalités est déjà amorcé depuis quelques années déjà. On peut citer à titre d’exemples Sherbrooke, Rimouski, Gatineau et bien d’autres municipalités qui ont mis en place des « politiques alimentaires » qui sont appliquées dans les infrastructures sportives, et lors des événements municipaux et des fêtes populaires. Ce genre d’approche inspire l’amélioration des habitudes alimentaires au sein de la population. D’autres municipalités mettent en place des programmes facilitant la disponibilité d’aliments sains. L’accès à des marchés publics, des jardins communautaires, des services de cuisines collectives, ou encore la multiplication de fontaines d’eau dans les lieux publics sont des mesures qui permettent parfois de contrecarrer l’offre d’aliments malsains. L’effet ne peut qu’être encore plus grand lorsque les municipalités décident de mettre fin à la vente de boissons sucrées et de boissons énergisantes, ou légifèrent pour réduire l’offre de restauration rapide dans les lieux où elles ont le pouvoir d’agir.

Les cas de la ville de Rosemère et de l’arrondissement Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce sont dignes d’une mention d’excellence. Audacieux, ils ont œuvré pour limiter l’implantation de restaurants rapides dans certaines zones. Si elle se concrétise, cette nouvelle réglementation permettra, du moins souhaitons-le, de garder ce genre de restaurant à distance des écoles et de certains quartiers résidentiels.

Les élus municipaux peuvent également miser sur l’aménagement du territoire municipal pour rendre la ville plus conviviale et favoriser ainsi un mode de vie actif. Connecter les quartiers par des pistes cyclables ou créer des zones de plein air (multiplier les ruelles vertes ou verdir les alentours d’une école) sont des initiatives qui favorisent l’appropriation des lieux publics et facilitent l’intégration de l’exercice physique dans le quotidien des citoyens. D’autres ajoutent le prêt d’équipements sportifs à leurs bibliothèques municipales, offrent gratuitement des heures d’activités sportives (bain libre, patinage, etc.), encouragent le jeu dans la rue ou installent littéralement des gymnases à ciel ouvert. En somme, des exemples inspirants, il y en a, il suffit d’avoir le courage politique de le faire.

velo urbain

L’argent, le nerf de la guerre ?

Au moment où les municipalités gagnent de plus en plus de responsabilités, il est possible que certains décideurs municipaux demeurent inactifs devant le manque de ressources financières. L’argent n’est pas toujours indispensable pour créer le changement en matière de santé municipale et certaines initiatives peuvent être faites à moindres coûts. Il importe cependant de changer les manières de faire, et repenser l’intégration de la santé dans les différentes politiques municipales. La réponse à cette importante question réside peut-être dans un maillage accru des services municipaux ayant un impact potentiel sur la santé de la population. Dans certaines provinces canadiennes, des municipalités se sont dotées d’un comité de santé. Composés d’élus municipaux, ces comités ont pour mandat de veiller et réfléchir la ville en termes de santé. Il ne fait aucun doute que la mise en place d’un tel comité serait profitable à la santé pour que les municipalités s’approprient encore plus leur rôle de gouvernement de proximité.

Candidats et futurs élus municipaux, à vous de jouer ! Bonne campagne !

 

Pour en savoir plus sur les liens entre les municipalités et la santé, et pour consultez le site de Prendre soin de notre monde. Initiative du Ministère de la santé et des services sociaux et de Québec en forme, Prendre soin de notre monde mise sur la valorisation des actions municipales inspirantes en matière de santé et propose une démarche visant à rapprocher le monde municipal du monde de la santé.