Transport actif

Accélérer le mouvement: 2e édition du Forum Vélosympathique

Le 15 août 2019

Du 16 au 18 octobre, la Ville de Bromont sera l’hôte du grand rendez-vous de Vélo Québec : le Forum Vélosympathique – Accélérer le mouvement. C’est l’événement incontournable pour les élus et professionnels issus du milieu municipal qui ont à cœur de faire du vélo une véritable option de transport et de loisir dans leur collectivité.

« Cette année, explique Louis Lalonde, chargé de projets chez Vélo Québec, le thème « Accélérer le mouvement » a été choisi dans le but de traduire l’idée du passage à l’action afin de développer la culture du vélo au sein des collectivités. Nous souhaitons rassembler tous les acteurs engagés dans ce processus, à savoir les municipalités qui ont déjà obtenu une certification Vélosympathique, celles en voie d’en décrocher une ou encore qui le souhaitent, afin de partager leurs bons coups. »

Puisqu’il est question de bons coups, signalons que la journée du 16 octobre prendra la forme d’un atelier mobile. Ainsi, 25 participants avec de bonnes habiletés à vélo (premiers inscrits, premiers servis !) auront l’occasion de découvrir les différentes installations dont s’est dotée Bromont pour favoriser la pratique d’une multitude de disciplines cyclistes. Cette visite active culminera par l’exploration des sentiers de montagne de la municipalité. Des aménagements qui ne sont d’ailleurs pas étrangers au fait que, tout récemment, Bromont recevait la certification Vélosympathique « argent ».

La deuxième journée sera consacrée à des conférences, des panels, des présentations et des ateliers permettant à différents acteurs du milieu municipal de présenter leurs initiatives et les mesures concrètes qu’ils ont mises en place pour favoriser la pratique du vélo. La journée se conclura par une activité de réseautage et, en primeur, par le lancement du nouveau guide technique de Vélo Québec : Aménager pour les piétons et les cyclistes.

La vogue des véloparcs

Toujours dans l’optique d’accélérer le changement, la troisième et dernière journée servira à offrir une formation sur l’aménagement de véloparcs. « Cette formation représente une première au Québec, souligne Louis Lalonde. Et, à nos yeux, ce type d’infrastructure – dynamique et accessible à plusieurs clientèles- constitue un excellent vecteur pour stimuler la culture vélo au sein d’une communauté. »

Cette journée de formation viendra compléter le contenu du Guide d’aménagement et d’exploitation des véloparcs et surtout détailler les conditions nécessaires pour assurer le succès de telles installations. Des installations qui d’ailleurs peuvent se moduler au gré des besoins et des ressources des municipalités, peu importe leur taille.

« Notre formation est à l’image du Forum, souligne Louis Lalonde. Nous nous sommes justement assurés de réunir des municipalités de toutes les tailles pour démontrer qu’une culture vélo peut se développer aux quatre coins du Québec. À ce titre, la ville de Bromont, avec sa certification argent, témoigne du fait que la culture vélo n’est pas simplement l’affaire des grands centres urbains. »

« Nous travaillons activement pour faire de ce Forum un rendez-vous annuel incontournable où les collectivités qui aspirent au développement d’une culture vélo puissent échanger, étendre leur réseau et s’inspirer l’une de l’autre. C’est la raison d’être du Mouvement Vélosympathique : créer une communauté de villes qui vont encourager la pratique du vélo et s’épauler entre elles. »

Faites vite. Les tarifs hâtifs pour s’inscrire au Forum sont en vigueur jusqu’au 13 septembre.



La certification Vélosympathique

Les collectivités qui souhaitent décrocher une certification Vélosympathique doivent viser l’atteinte d’objectifs s’articulant autour de 5 axes, souvent désignés comme les 5 E :

  • Environnement : les aménagements et l’équipement qui permettent la pratique du vélo
  • Éducation :les programmes qui assurent la sécurité et le confort des cyclistes et autres usagers de la route
  • Encouragement :les mesures incitatives et de promotion qui invitent les gens à enfourcher leur vélo
  • Encadrement :les règlements et programmes qui font en sorte que les automobilistes et les cyclistes doivent répondre de leurs actes
  • Évaluation et planification :les processus qui indiquent un engagement à mesurer les résultats et à se doter de plans d’action.

« Autrement dit, insiste Louis Lalonde, il n’y a pas qu’un seul indicateur qui permet d’établir si une collectivité a développé une véritable culture vélo. C’est plutôt grâce à un ensemble de stratégies et de mesures adaptées que l’on peut y parvenir, toujours en adoptant une démarche d’amélioration continue. »

« À ce chapitre, je tiens à préciser que plusieurs villes continuent de progresser avec constance. Par exemple, Bromont qui avait déjà obtenu la certification bronze, s’est mérité l’argent cette année. Seules les collectivités de Gatineau, Montréal et Sainte-Julie ont réussi cet exploit jusqu’à présent. Et, d’après moi, nous devrions, très bientôt, attribuer une première médaille d’or. Ça ne saurait tarder, car le mouvement s’accélère ! »