En rafale

Coup d’œil sur la recherche: 2 mai 2017

Le 2 mai 2017

Au programme cette semaine : l’école comme milieu idéal pour sensibiliser les jeunes aux saines habitudes de vie et l’importance de faire attention à notre attitude auprès des adolescents en surpoids. Bref, prenons soin de nos jeunes à l’école, mais aussi à la maison. Bonne lecture!

Télécharger le PDF

Interventions en milieu scolaire

Bars à salades et consommation de fruits et légumes chez les adolescents. Une étude menée en Louisiane a permis de comparer la consommation de fruits et de légumes des étudiants ayant accès (12 écoles) ou non (9 écoles) à un comptoir à salades à l’école. Les sujets étaient âgés de 12 à 20 ans et 87 % d’entre eux étaient des Afro-Américains. Les chercheurs ont été surpris, car, parmi les étudiants consommant des fruits, ce sont ceux qui fréquentaient les écoles sans comptoir à salades qui en mangeaient le plus. Parmi les jeunes consommant des légumes, les quantités mangées étaient les mêmes, quelle que soit l’école fréquentée. Les chercheurs soulignent que le succès des comptoirs à salades dépend des incitatifs mis en place pour encourager les étudiants à y avoir recours.

Johnson CC et collab. Lunch Salad Bars in New Orleans’ Middle and High Schools: Student Intake of Fruit and Vegetables. Int J Environ Res Public Health. 2017 Apr 13;14(4). pi : E415. doi : 10.3390/ijerph14040415.

Une approche multivolets efficace pour favoriser la santé des écoliers. Le programme Shaping Healthy Choices Program (SHCP) a été testé dans 2 écoles californiennes auprès de 230 élèves âgés de 9 à 10 ans. Les chercheurs ont constaté que, par rapport aux 179 enfants de 2 écoles témoins, les jeunes ayant bénéficié de l’intervention ont vu leur indice de masse corporelle s’améliorer, ainsi que leurs connaissances en nutrition, leurs aptitudes scientifiques et leur consommation de fruits et de légumes. Le programme SHCP a été mis au point par des experts du Center for Nutrition in Schools de l’Université de Californie à Davis. Il inclut les volets suivants : éducation à la nutrition, démonstrations culinaires, jardin scolaire, bulletins d’information pour les parents, foires alimentaires, comptoirs à salades, approvisionnement régional et comité santé à l’école.

Scherr RE et collab. A Multicomponent, School-Based Intervention, the Shaping Healthy Choices Program, Improves Nutrition-Related Outcomes. J Nutr Educ Behav. 2017 Feb 8. pii : S1499-4046(16)30961-7.   Note : cette publication est disponible sur abonnement seulement.

Efficacité des politiques de saines habitudes de vie à l’école : un bilan mitigé.  Une équipe internationale de chercheurs a scruté les résultats de 27 études ayant évalué les effets de politiques de santé mises en place dans les écoles. Les interventions se sont révélées plus efficaces au chapitre des habitudes alimentaires et d’activité physique, du tabagisme et des marqueurs d’inflammation qu’en matière de surpoids et de consommation d’alcool. Les auteurs soulignent toutefois que la qualité méthodologique de la majorité des études scrutées est faible. Ils invitent leurs pairs à continuer de creuser le sujet avec des études dont la méthodologie est rigoureuse et qui incluent un suivi à long terme permettant de vérifier si les changements d’habitudes de vie des jeunes perdurent.

Singh A et collab. Impact of school policies on non-communicable disease risk factors – a systematic review. BMC Public Health. 2017 Apr 4;17(1):292. doi : 10.1186/s12889-017-4201-3.

Des conseils pour renforcer la lutte contre l’obésité des écoliers. Le panel d’experts indépendants Community Preventive Services Task Force a publié une revue systématique des interventions visant à lutter contre l’obésité en offrant des boissons et des aliments plus sains à l’école. Les auteurs recommandent certaines interventions qu’ils jugent bien documentées comme les programmes enrichissant l’offre de fruits et légumes à l’école. Ils mentionnent aussi les interventions dont les preuves d’efficacité sont insuffisantes pour le moment, comme celles qui améliorent l’accès à l’eau potable à l’école. Dans tous les cas, ils font des recommandations visant à améliorer la qualité des études à venir.

Obesity Prevention and Control: Interventions to Support Healthier Foods and Beverages in Schools – Task Force Finding and Rationale Statement Ratified December 2016. Community Preventive Services Task Force, January 2017.

Image corporelle

Ados en surpoids : quels mots employer? Des chercheurs américains ont soumis 16 mots décrivant un excès de poids à 50 adolescents en surpoids ou obèses. Ils leur ont demandé quels étaient ceux qu’ils souhaitaient que leur famille emploie pour parler de leur poids. Les jeunes préfèrent les termes neutres comme « poids » ou « indice de masse corporelle ». Les adolescents préfèrent les mots « surpoids » ou « lourd », tandis que les adolescentes préfèrent le terme « poids » ou « ronde » (curvy). Les chercheurs suggèrent aux intervenants en santé de demander aux jeunes quels sont les termes qu’ils préfèrent, afin de favoriser un dialogue positif et productif durant les échanges au sujet de leur poids et de leur santé.

Puhl RM et collab. Adolescent preferences and reactions to language about body weight. Int J Obes (Lond). 2017 Apr 4. doi : 10.1038/ijo.2017.55.

Moqueries sur le poids : des conséquences 15 ans plus tard. Une étude longitudinale (Eating and Activity in Teens and Young Adults) a permis de suivre 1 830 Américains de l’adolescence à l’âge adulte de 1999 à 2015. Des chercheurs ont vérifié si il existe un lien entre les moqueries subies par les sujets durant leur adolescence et leur poids et habitudes alimentaires 15 ans plus tard. Résultat : les participants ayant subi des moqueries ont un poids supérieur à ceux qui n’en ont pas été la cible et sont plus susceptibles d’être obèses. Ils souffrent aussi plus souvent de compulsions alimentaires et d’une image corporelle négative. Pour les hommes, l’association est liée aux moqueries provenant de leurs pairs, tandis que pour les femmes, le lien a trait aux moqueries de leurs amis et de leur famille.

Puhl RM et collab. Experiences of weight teasing in adolescence and weight-related outcomes in adulthood: A 15-year longitudinal study. Prev Med. 2017 Apr 24. pii : S0091-7435(17)30143-3. doi : 10.1016/j.ypmed.2017.04.023.  Note : cette publication est disponible sur abonnement seulement.



Télécharger le PDF