Financement 100°

Cuisinons ensemble les aliments d’ici: 15 idées pour répondre à notre appel de projets

Le 11 octobre 2019

Télécharger le PDF

Vous travaillez dans un organisme à but non lucratif, une coopérative, une école, un service éducatif à l’enfance, ou une municipalité et vous souhaitez répondre à notre nouvel appel de projets « Cultiver l’avenir : cuisinons ensemble les aliments d’ici» ? Prenez le temps de bien consulter toute la documentation, les ressources et les capsules vidéos que nous mettons à votre disposition.

Avant toute chose, lisez attentivement le document synthèse qui résume les objectifs et règlements de l’appel de projets, pour bien comprendre la nature des projets admissibles et le processus de sélection. Évaluez ensuite les besoins de votre milieu et de la clientèle que cible votre projet. Enfin, assurez-vous de bien préparer votre demande avant de nous soumettre votre candidature.

15 idées pour vous inspirer

Chaque projet est unique et il n’existe donc pas de recette magique. Les projets que vous développerez seront donc bien différentes d’un milieu à l’autre. Mais, à titre d’exemple, voici quelques idées qui pourraient vous inspirer et vous aider à préciser votre démarche :

  1. Une école ou un milieu de garde organise une série d’activités culinaires, en lien avec les récoltes d’un jardin pédagogique déjà existant.
  2. Un organisme communautaire bonifie l’équipement d’une cuisine, afin d’offrir des ateliers culinaires qui misent en priorité sur les produits locaux saisonniers, les différents modes de transformation et de conservation, les variétés patrimoniales, la réduction du gaspillage alimentaire ou le plaisir de cuisiner en famille.
  3. Un établissement d’enseignement post-secondaire, comme un cégep ou une université, aménage une cuisine collective pour offrir des ateliers visant à encourager les étudiants à utiliser les aliments locaux pour préparer des repas simples et économiques;
  4. Une maison de la famille achète de l’équipement pour permettre la réalisation d’ateliers de cuisine dans une maison de la famille à l’intention des futurs parents pour faire la démonstration de techniques culinaires de base ou enseigner comment cuisiner des repas équilibrés à faible prix en fonction des spéciaux de la semaine.
  5. Un marché public organise des ateliers culinaires familiaux pour encourager la découverte de nouvelles saveurs et inciter à faire des choix responsables à partir des aliments disponibles au marché.
  6. Un organisme communautaire intègre à sa programmation une série de causeries portant sur l’optimisation des aliments en cuisine, la diminution du gaspillage, la réduction des coûts d’épicerie et/ou le partage de recettes à base d’aliments saisonniers avec une nutritionniste du CLSC local
  7. Une maison de la famille organise des ateliers de cuisine pour les futurs parents ou les jeunes familles afin d’enseigner comment préparer des purées pour bébés avec des aliments frais, locaux et saisonniers.
  8. Une ferme pédagogique offre un atelier de découverte d’aliments saisonniers moins connus (ex. chou-rave, céleri-rave, bette à carde, petits fruits [argousier, camerise, amélanche, sureau…]) ou de produits alimentaires issus de notre forêt locale.
  9. Un centre de la petite enfance organise une démonstration de techniques pour cuisiner simplement des aliments sains et locaux attrayants pour les tout-petits avec la participation d’une nutritionniste du CLSC local
  10. Un centre périnatal offre à son équipe de la formation avec une nutritionniste pour répondre aux questions des familles lors d’ateliers de cuisine sur l’introduction des aliments.
  11. Un camp d’été organise une activité d’autocueillette liée à un atelier sur la préservation des produits de saison (mise en conserve/séchage/congélation)
  12. Une municipalité, en partenariat avec des producteurs de la région, organise des ateliers parents-enfants afin de sensibiliser les participants à l’importance de la cuisine maison et du partage des repas en famille.
  13. Un centre de la petite enfance modifie l’installation de sa cuisine pour offrir des ateliers visant à transmettre aux tout-petits des connaissances et compétences culinaires leur permettant de découvrir les plaisirs de cuisiner.
  14. Un organisme communautaire offre des ateliers culinaires pour les nouveaux arrivants en vue de leur présenter une variété d’aliments locaux et leur enseigner comment les préparer et les intégrer à leur cuisine.
  15. Un centre intergénérationnel rassemble des aînés et des jeunes autour d’une activité de mise en conserve d’aliments locaux, en utilisant des recettes patrimoniales de la région.


Télécharger le PDF

Une condition gagnante à ne pas oublier !

L’approche partenariale

N’oubliez pas que pour être sélectionné par notre comité d’analyse, votre projet doit absolument être développé avec des partenaires. Pourquoi ? Parce que l’expérience démontre que le développement de partenariats maximise les chances de réussite d’un projet. Le partenariat permet en effet de réunir les forces vives de la communauté autour d’un objectif commun.

Il est important que les partenaires associés au projet aient tous un rôle clé dans la réussite du projet.  Cela implique que votre projet ne doit pas reposer seulement sur une seule personne, ou un seul organisme, mais sur l’action concertée de chacun des partenaires qui assument un mandat dans la réalisation du projet.

Pour faciliter les choses, misez sur des partenaires naturels. Pour certains, ce sera plus facile de développer des partenariats avec des producteurs agroalimentaires, tandis que pour d’autres, il sera plus naturel de collaborer avec des partenaires du milieu de la santé, œuvrant dans un CLSC par exemple.

Pour connaître les règlements détaillés de cet appel de projets, référez-vous à notre document synthèse.