Financement

Des jardins pour apprendre: 10 idées pour répondre à notre appel de projets

Le 15 octobre 2018

Alors que la saison des récoltes tire à sa fin, plusieurs en ont profité non seulement pour cueillir des fruits et légumes, mais aussi pour moissonner de nouvelles connaissances. Car, vous le savez peut-être, les jardins pédagogiques s’implantent un peu partout au Québec pour offrir la possibilité de s’approvisionner en produits frais tout en développant de nouvelles compétences.

Les nombreux rôles que jouent les jardins pédagogiques n’ont d’ailleurs plus à être démontrés. Plusieurs pays ont adopté ce concept et aménagent de tels jardins à proximité des services de garde à l’enfance, des établissements scolaires ou des centres communautaires. Là, les jeunes peuvent cultiver des plantes à des fins pédagogiques, puisque c’est l’occasion d’intégrer différentes notions (mathématiques, biologie, sciences, etc.) reliées à leur cursus scolaire. Et ils peuvent engranger des expériences qui enrichissent leur développement personnel, en établissant des liens avec les autres membres de la communauté dans un cadre ludique.

jardin pédagogique

Vous êtes soucieux de faire la différence dans votre communauté et vous souhaitez développer un espace dédié au jardinage pédagogique afin de rapprocher entre eux les jeunes et les moins jeunes et leur redonner contact avec la terre, les aliments et les richesses du monde agroalimentaire ? Alors, que vous travailliez dans une école, un service de garde éducatif à l’enfance, un organisme communautaire, une municipalité ou une coopérative, vous pouvez grandement contribuer à l’émergence de ces beaux projets et faire en sorte d’améliorer les relations qu’entretiennent les gens avec les aliments. Revaloriser les produits du terroir demeure prioritaire quand on veut prendre soin de notre planète, de notre santé et de l’économie locale.

Vous êtes invités à répondre à notre appel de projets « Cultiver l’avenir : des jardins pour apprendre. » Consultez avant tout le document synthèse pour bien comprendre la nature des projets admissibles et le processus de sélection. Évaluez ensuite les besoins de votre milieu et de la clientèle que cible votre projet. Ensuite, assurez-vous de bien préparer votre demande avant de nous soumettre votre candidature.

jardin pédagogique

Les jardins pédagogiques peuvent être de différentes natures. Voici quelques idées qui pourraient vous inspirer et vous aider à préciser votre démarche :

  1. Développez un projet entrepreneurial (de semis, de transformation et de conservation des récoltes, etc.) avec les élèves du secondaire pour les inciter à s’engager dans leur communauté.
  2. Profitez de l’hiver pour planifier l’aménagement du jardin et de la prochaine saison de production (types de semences et de plantes, compagnonnage, espace nécessaire, etc.) avec les élèves du primaire. C’est aussi l’occasion de mettre à profit des notions d’histoire, de sciences, de français et de mathématiques.
  3. Établissez un partenariat avec un organisme de la région qui possède une expertise en alimentation et en agriculture pour offrir des ateliers aux tout-petits. Plusieurs thématiques peuvent être abordées, par exemple : la provenance des aliments, leur croissance et comment on peut les cultiver dans notre communauté.
  4. Faites appel à un producteur de la région pour permettre aux enfants de réaliser des visites à la ferme, ou au jardin, pour créer des ateliers en classe et faire de belles découvertes tout au long de l’année. Ils pourront ainsi se familiariser avec le monde des insectes, comprendre les différents modes de production, s’initier à l’éducation sensorielle ou encore apprendre les techniques de compostage.
  5. Utilisez les jardins pédagogiques comme tremplin dans les classes d’adaptation scolaire qui visent à préparer les jeunes au marché du travail. Ils peuvent enrichir un programme éducatif entier par l’entremise d’un partenariat avec un organisme œuvrant en agriculture. Les élèves pourront bénéficier de plusieurs apprentissages qui touchent à l’ensemble des étapes de production.
  6. Misez sur les effets structurants d’un jardin pédagogique accessible à tous. Il peut se retrouver au sein d’un HLM, être rattaché à une cuisine collective ou être aménagé tout près d’une maison des jeunes. C’est l’occasion de mettre à contribution les jeunes des écoles primaires et des camps de jour lors des différentes étapes de mise en œuvre tout en intégrants les nouveaux savoirs au cursus scolaire.
  7. Développez un projet de serre pédagogique à l’école secondaire pour mobiliser les enseignants, les élèves et les membres de la communauté. Cela favorise la persévérance scolaire et permet de développer un sentiment d’appartenance à la communauté.
  8. Misez sur les savoirs de nos aînés afin de reprendre contact avec la terre. Les jardins collectifs sont propices à l’établissement de liens intergénérationnels. Grâce au jardinage et à la cuisine, il est possible de créer des échanges sur l’agriculture et l’alimentation pour l’enrichissement de tous !
  9. Impliquez le centre jeunesse emploi local pour que les jeunes apprennent à jardiner et conserver les légumes, tout en les incitant à prendre conscience des gestes qu’il faut poser pour préserver l’environnement et faire des choix responsables. C’est aussi un moyen d’assurer la relève dans le domaine de l’agriculture.
  10. Programmez des activités parascolaires dans le jardin qui se retrouve au cœur de l’école. Il pourra servir d’outil pédagogique, que ce soit pour étudier l’histoire, les sciences et la biologie, et devenir un terreau fertile en matière d’aménagement, de plantation, de récolte, de transformation et de dégustation !

serre pédagogique

Maintenant, comment intégrer le volet pédagogique à votre projet de jardin communautaire ? Nul besoin de réinventer la roue ! Il existe une multitude d’outils et de services-conseils pour développer son propre jardin pédagogique. En voici quelques-uns :



jardin pédagogique

Autres ressources