Image corporelle

Le poids et l’apparence physique à l’ère des médias sociaux: des outils pour les professeurs et les intervenants jeunesse

Le 12 novembre 2018

La Semaine « Le poids ? Sans commentaire » bat son plein du 12 ou 16 novembre. Cette année, l’organisme ÉquiLibre a choisi de consacrer la 7e édition de sa campagne aux commentaires sur le poids et l’apparence physique à l’ère des médias sociaux. L’organisme cible tout particulièrement les adolescent.e.s âgé.e.s de 13 à 17 ans en véhiculant ses messages sur des plateformes telles que Instagram, YouTube et Facebook.

Vous l’avez certainement remarqué, les téléphones intelligents et les réseaux sociaux sont indissociables du quotidien des adolescent.e.s. Selon une étude américaine réalisée en 2018, 95 % des adolescente.s. auraient accès à un téléphone intelligent et 45 % y seraient constamment connecté.e.s, ce qui fait des médias sociaux l’un des principaux véhicules de messages1. Dans un univers où les photos sont méticuleusement choisies, recadrées et filtrées, il n’est pas étonnant de constater que les commentaires sur le poids et l’apparence physique, même les positifs, peuvent avoir des conséquences négatives entre autres sur l’image corporelle.

À partir du matériel pédagogique développé spécialement pour la 7e édition de la Semaine, ÉquiLibre vous propose différentes façons d’aborder le thème de la campagne avec les adolescent.e.s.

adolecsents et médias sociaux

L’omniprésence des commentaires et de leurs conséquences

Questionnez les adolescent.e.s. Trouvent-ils qu’on parle beaucoup de poids et d’apparence physique sur les médias sociaux ? Proposez-leur de consulter leur propre fil d’actualité afin qu’ils puissent constater à quel point l’apparence occupe une place importante dans les conversations. Demandez-leur quels types de commentaires peuvent avoir des conséquences négatives sur l’humeur, l’estime de soi ou encore la satisfaction corporelle. Rappelez-leur que même les commentaires positifs et bien intentionnés peuvent avoir des conséquences négatives en créant une pression pour se conformer aux modèles uniques de « beauté ».

adolescents et médias sociaux

Commenter différemment

Amenez les jeunes à commenter autre chose que le poids et l’apparence physique en valorisant les qualités, les réalisations, les expériences et les émotions positives véhiculées par une publication. Pour rendre l’exercice plus concret, affichez des photos dans votre local et demandez aux jeunes de formuler des commentaires qui n’ont rien à avoir avec le poids et l’apparence physique. Vous pouvez également amener les adolescent.e.s à poser un regard critique sur les commentaires qu’ils publient en ligne. Suggérez-leur différentes questions à se poser avant de publier un commentaire. Mon commentaire dit-il la vérité ? Est-il sans méchanceté, utile et respectueux ?

intimidation et médias sociaux

Passer à l’action

Encouragez les adolescent.e.s à s’engager à commenter autre chose que le poids et l’apparence physique pendant une semaine. Invitez-les à partager le visuel de la campagne sur les médias sociaux et à lancer le défi à trois de leurs ami.e.s en utilisant le mot-clic : #lepoidssanscommentaire !

Pour télécharger le matériel pédagogique développé par ÉquiLibre, rendez-vous dans la section Intervenant.e.s du site lepoidssanscommentaire.ca.

1- Pew Research Center, May 2018, Teens, Social Media & Technology 2018.