En rafale

Survol de l’actualité : 11 février 2020

Le 11 février 2020

Télécharger le PDF

Au menu cette semaine, Laval dévoile un futur quartier carboneutre, du financement disponible pour les CPE et à quand des pauses actives pour les… universitaires ?

Activité physique

Pour accroître ses performances aux jeux vidéo, rien de mieux que l’exercice physique !

On le sait, le temps-écran contribue à la sédentarité. Ce qui peut, entre autres, entraîner des problèmes de santé physique. Mais cela demeure un risque abstrait qui est peu susceptible de convaincre les jeunes de délaisser leur console de jeu afin de pratiquer de réelles activités physiques. À moins qu’ils ne soient vraiment désireux d’améliorer leurs performances virtuelles… En effet, des chercheurs de l’Université McGill viennent de publier les résultats d’une étude portant sur des adeptes du jeu League of Legends. On leur demandait de s’adonner à des séances d’activité physique de 15 minutes avant de se lancer sur le champ de bataille numérique. À d’autres occasions, on leur proposait de se reposer juste avant l’assaut, de manière à les comparer à eux-mêmes. Et dans l’ensemble, ils abattaient tous plus d’ennemis à la suite d’une séance de vélo stationnaire, même chez ceux en mauvaise forme physique. Alors, adeptes de réalité virtuelle, si vous désirez vous retrouver dans une ligue à part, rien de mieux que d’expérimenter, de temps à autre, la réalité du monde physique !
Source : Les Affaires

Drummondville : une activité pour favoriser les déplacements actifs des enfants

Réseaux plein air Drummond (RPAD), dans le cadre du programme À pied, à vélo, ville active!, invite les écoles de la Commission scolaire des Chênes à s’inscrire à l’activité Les explorateurs urbains. Offerte aux élèves de 3e et 4e années, cette initiative est conçue pour offrir aux jeunes l’occasion d’en apprendre davantage sur les règles et comportements à adopter lors de déplacements actifs sécuritaires. L’activité, gratuite, qui se déroulera du 16 mars au 30 avril, permettra aux élèves des classes participantes de sortir de l’école pour explorer leur quartier et décoder la signalisation afin de se déplacer de manière sécuritaire. Les classes qui le souhaitent doivent s’inscrire avant le 14 février en remplissant le formulaire transmis par courriel aux directions scolaires drummondvilloises. À noter, que Réseaux plein air Drummond invitera gratuitement, transport inclus, deux classes choisies au hasard pour venir passer une journée au parc d’hébertisme aérien Arbre en Arbre.
Source : Express

Mobilité durable

Dévoilement du Carré Laval : un futur quartier carboneutre

Cadrant parfaitement avec les grandes orientations de sa vision stratégique, Laval 2035 : urbaine de nature, la Ville vient d’annoncer, grâce au soutien financier du gouvernement du Québec, le lancement d’un projet d’aménagement, au cœur de son centre-ville, appelé à offrir un milieu de vie à échelle humaine, innovant et carboneutre. Parmi les nombreuses composantes naturelles, on comptera un magnifique plan d’eau ainsi qu’une falaise pour servir de signature à ce quartier où la mixité des usages sera au menu. On souhaite ainsi attirer des établissements d’enseignement, des entreprises de pointe établies et en démarrage, de même que de nombreux ménages. L’accent sera notamment mis sur le transport actif puisque le secteur sera sans voiture, un des éléments clés pour l’atteinte de la carboneutralité et la création d’un environnement attrayant et de qualité.
Source : CISION

 Alma se dote d’un plan de mobilité durable

La capitale jeannoise devient la première ville de la région à résolument miser sur le transport actif. Le plan qu’elle vient d’annoncer comprend plus d’une trentaine de mesures déjà éprouvées : pistes cyclables, aménagement de carrefours giratoires, construction de trottoirs près des écoles, création de stationnements incitatifs, ajout de traverses piétonnières, etc. Cette stratégie s’inscrit dans la foulée de l’adoption, par la Ville en 2017, d’un plan stratégique de développement durable. Une stratégie qui vient consolider des initiatives déjà mises en place afin d’offrir différentes options de déplacement à ses citoyens comme le service Taxibus, le réseau cyclable aux abords du ruisseau Rouge et surtout la reconstruction de la fameuse passerelle au-dessus de la rivière Petite Décharge. Souhaitons que ce plan de mobilité durable en inspire d’autres dans la région.
Source : Le Quotidien

Utrecht : un nouveau quartier pour piétons, cyclistes et voitures louées

Reconnue pour être une des villes cyclables par excellence aux Pays-Bas, ce qui n’est pas peu dire, Utrecht ne parvient toujours pas à s’affranchir de la dépendance à l’automobile qui continue à influencer les schémas d’aménagement de ses nouveaux quartiers. Ce qui ne sera pas le cas dans celui de Merwede, si l’on en croit ses promoteurs. Car pour eux, pas question de développer ce futur milieu de vie en fonction des dictats de la voiture automobile privée et de ses besoins exorbitants en surface de stationnement. Condition sine qua non pour une densification pouvant garantir une mixité des usages et justifier des moyens de transport actifs et collectifs. Un quartier donc où l’on fait le pari, comme on commence à le voir ailleurs, qu’il vaut mieux louer une voiture qu’en être propriétaire. Si bien que, à Merwede, on comptera une voiture partagée pour trois ménages. À suivre…
Source : Fast Company

Financement

Financement pour soutenir les milieux de vie des centres de la petite enfance

Dans le cadre de la Subvention pour les projets d’investissement en infrastructures (SPII), le ministre de la Famille, M. Mathieu Lacombe vient de lancer deux appels de projets. Le premier, qui touche aux infrastructures, vise des projets de rénovations urgentes ou nécessaires, ou encore des projets pour améliorer la qualité, augmenter la durée de vie ou accroître le potentiel des services offerts. Le second volet vient en soutien aux projets qui permettront aux enfants de profiter d’aires de jeux rénovées qui favorisent l’activité physique, la socialisation et l’apprentissage. Le communiqué indique que les CPE devront soumettre leur projet au plus tard le 10 mars 2020 et qu’ils recevront du ministère de la Famille toute l’information nécessaire à une demande de financement. Si ce n’est pas déjà le cas, les CPE intéressés en sauront plus en consultant cette page.
Source : Gouvernement du Québec

Environnement

La CSQ lance une trousse pédagogique sur l’économie et l’environnement

Développée en partenariat avec l’Autorité des marchés financiers, la trousse J’épargne ma planète mise sur la sensibilité des jeunes à l’égard des problèmes environnementaux dans le but de les intéresser aux notions économiques. La trousse, qui s’adresse principalement au personnel de l’éducation œuvrant au 2e cycle du secondaire et au collégial, est conçue pour répondre aux objectifs du cours d’éducation financière, mais peut aussi s’adapter à d’autres matières. Très prochainement, grâce à un partenariat avec le Fonds de solidarité FTQ, des activités en ligne et un concours en lien avec les contenus de la trousse viendront bonifier cette offre. La trousse J’épargne ma planète est disponible gratuitement, sur commande, pour tous les membres du personnel de l’éducation.
Source : CISION

Persévérance scolaire

Symposium sur les saines habitudes de vie et la réussite éducative

La Coalition québécoise sur la problématique du Poids (Coalition Poids) organise une journée de conférence sous le thème : La saine alimentation et l’activité physique au service de la réussite éducative. Cet événement gratuit se tiendra à Québec, le 31 mars prochain. Son but sera de faire valoir que, trop souvent perçue comme un enjeu secondaire, la promotion des saines habitudes de vie possède aussi la vertu d’être un outil très efficace dans l’atteinte des objectifs liés à l’estime de soi, la motivation, la collaboration avec les parents ou la lutte à l’intimidation. Autrement dit, voilà un moyen d’action supplémentaire dont disposent les écoles pour accomplir leur mission et favoriser la réussite éducative. Bien que la programmation soit encore préliminaire, c’est assurément un événement à ne pas manquer. Et inscrivez-vous vite, car les places sont limitées.
Source : Coalition Poids

Sédentarité

Rester assis trop longtemps : un problème qui touche aussi les universités

Dans les milieux de travail, on voit de plus en plus apparaître du mobilier qui permet de travailler debout. On organise même des réunions de travail qui se déroulent en marchant. Or, des chercheurs américains ont constaté que le milieu universitaire semble indifférent aux risques que pose la sédentarité, en particulier le maintien de la station assise durant de longues heures. En menant des enquêtes auprès des étudiants, ils ont constaté que le poids de la tradition semblait leur dicter un fort conformisme comportemental. Même une fois renseignés sur l’importance, après une heure assis sur une chaise, de se tenir debout pour s’étirer et faire bouger ses muscles quelques instants, très peu d’étudiants se montraient enclins à adopter cette pratique, qui n’est pourtant pas interdite, notamment par crainte d’être jugés. Mais outre ce conservatisme, les chercheurs ont surtout été surpris de constater que, en général, les étudiants ignorent les méfaits causés par de longues heures passées sur une chaise. Il serait peut-être temps que les universités intègrent les pauses actives dans leurs salles de cours, tout comme on le voit dans les écoles primaires…
Source : EurekAlert



Télécharger le PDF