En rafale

Survol de l’actualité : 18 février 2020

Le 18 février 2020

Télécharger le PDF

Au menu cette semaine, l’Abitibi-Témiscamingue innove avec le compostage thermophile, la MRC de La Haute-Yamaska prône le zéro déchet et les Québécois sont pour l’environnement… mais ont toujours plus soif de carburant !

Aménagement

Crédit : agence d’architecture Lemay

Montréal : un futur quartier à échelle humaine

Les 20 acres au centre desquels trône l’actuelle tour de Radio-Canada vont bientôt accueillir un véritable quartier modèle. Ses plans d’aménagement ont d’ailleurs reçu trois étoiles du Fitwel Certification System, la plus haute distinction accordée par l’organisme Center for Active Design, ce qui représente une première au Canada. Un quartier, donc, où l’accent est mis sur la santé globale, à savoir physique, mentale et sociale. Et qui se veut un véritable milieu de vie avec ses commerces de proximité pour un meilleur accès aux aliments; ses parcs, ses espaces piétonniers, ses pistes cyclables pour mener une vie active; sa proportion de logements sociaux pour une plus grande équité. Bref, ce futur Quartier des lumières, accessible en voiture uniquement via son stationnement souterrain, souhaite incarner cet équilibre idéal entre densité, mixité et transport actif pour le bien-être de tous ses habitants. À suivre…
Source : La Presse

Comment aménager des rues sécuritaires : 1632 villes sous la loupe des chercheurs

Chaque jour, 3 700 personnes à travers le monde perdent la vie dans des accidents de la route. Un sérieux problème de santé publique qui, si rien n’est fait, risque de devenir, d’ici 2030, la 5e cause de décès prévient l’Organisation mondiale de la santé en dépit des objectifs de la Vision Zéro. Or, sachant que les schémas d’aménagement urbain jouent un rôle déterminant sur la sécurité des usagers de la route, des chercheurs ont comparé les rapports d’accidents ayant entraîné des décès ou des blessures graves dans 1 632 villes de la planète, ce qui représente le tiers de la population mondiale. Ils ont identifié 9 grands types d’aménagements urbains, du plus informel au réseau le plus dense, qu’ils nomment « cul-de-sac », afin de mieux comprendre en quoi ils peuvent se révéler accidentogènes. Et une conclusion s’impose fortement : il est crucial de sortir les gens des voitures. Et donc, cesser d’aménager les villes en fonction du trafic automobile pour plutôt miser sur le transport collectif et le transport actif. CQFD
Source : Fast Company

Environnement

Abitibi-Témiscamingue : un projet pilote de compostage thermophile fermé !

Elles portent les noms méconnus de Landrienne, La Corne, Saint-Marc-de-Figuery et Saint-Félix-de-Dalquier. Ces quatre petites municipalités ont décidé d’unir leurs forces pour tester un système de compostage thermophile fermé dans le cadre de leurs collectes porte-à-porte de matière organique. L’utilisation de cette technologie, à l’échelle municipale, constitue une première et a entre autres pour objectif de répondre aux enjeux particuliers que pose le froid durant la saison hivernale. Le projet, financé grâce à une enveloppe de 465 000 $ provenant de la Fédération canadienne des municipalités et du gouvernement du Canada, dans le cadre du Fonds vert municipal, fera l’objet d’une étude au cours des 12 prochains mois afin de tester sa viabilité à long terme. Et si la technologie montre son efficacité en territoire nordique, toutes les informations recueillies seront par la suite partagées aux autres municipalités.
Source : ICI Radio-Canada

MRC La Haute-Yamaska : vers un mode de vie zéro déchet

Les Yamaskois et les Yamaskoises soucieux de protéger la planète un geste à la fois sont invités aux tout nouveaux Rendez-vous Gêné de jeter qui se tiendront 22 avril au 4 mai 2020. Au menu : une série gratuite de conférences, de discussions animées, d’ateliers et d’activités diverses sur le mode de vie sans gaspillage. Les participants auront ainsi l’occasion de découvrir de nouveaux outils et d’acquérir de nombreuses connaissances pour, entre autres, réduire le contenu de leur poubelle. Ils apprendront qu’ils peuvent réellement faire la différence en posant des gestes simples et que l’obsolescence programmée n’est pas toujours une fatalité. La programmation de l’événement, organisé par la MRC, sera dévoilée au cours des prochaines semaines. Mais, en attendant, les personnes qui seraient curieuses d’en savoir plus peuvent se rendre sur la page Facebook Rendez-vous Gêné de jeter ou visiter le site.
Source : MRC La Haute-Yamaska

Santé et société

Nouveau rapport : effets de l’exposition des enfants et des jeunes aux écrans

Le Haut Conseil de la santé publique (HCSP), en France, vient de soumettre ses recommandations à la suite d’une revue exhaustive des études scientifiques portant sur l’exposition des enfants et des jeunes aux écrans. Alors que la Société canadienne de pédiatrie fixe à 2 ans l’âge adéquat pour qu’un enfant soit laissé seul devant un écran, le HCSP relève cet âge d’une année tout en réitérant les mêmes conseils d’usage aux parents. D’abord, limiter le plus possible le temps d’écran et surtout donner l’exemple en évitant de consulter tablettes ou téléphones devant les enfants. À ce chapitre, fort conscient de l’ampleur que peut prendre ce défi, le HCSP préconise l’élaboration d’un plan national de formation au numérique destinée à tous les intervenants sociaux auprès des familles. En outre, le rapport formule de pertinentes recommandations destinées aux jeunes et aux adolescents.
Pour en savoir plus, lire notre article

Mobilité durable

Transport et environnement : les Québécois se comportent de manière contradictoire

On le sait, nul n’est contre la vertu. Les Québécois n’y font pas exception puisque, à 78 %, ils se déclarent en faveur d’un soutien de l’État pour encourager l’utilisation de véhicules moins polluants, notamment les véhicules tout électriques. Or, à peine plus de la moitié d’entre eux serait d’accord pour imposer une taxe sur les véhicules les plus polluants. Ce qui reflète d’ailleurs l’évolution du marché, car les VUS et autres camionnettes très polluants représentaient 64 % des ventes totales de véhicules neufs en 2018. Jadis champions des petites voitures, les Québécois sont désormais toujours plus assoiffés de carburant dont la consommation a augmenté de 24 % entre 2013 et 2018. Quand on songe que la stratégie gouvernementale de réduction de gaz à effet de serre a pour objectif de réduire la consommation de produits pétroliers de 40 % d’ici 2030, il semble bien que beaucoup de Québécois roulent encore à contresens…
Source : La Presse

Les pistes cyclables n’accroissent pas la congestion automobile, au contraire !

On peut comprendre la frustration des automobilistes pris dans le trafic. Mais ils ont tort de croire, comme le pensent certains, que l’aménagement de pistes cyclables aggrave leur situation. À cet égard, on peut citer le Miracle de la 14rue, à New York, que l’on a fermée à la circulation automobile entre la 3e et la 8avenue. Une mesure bien plus radicale que l’implantation d’une bande cyclable. Or, contrairement aux craintes exprimées, loin d’augmenter, la congestion a plutôt diminué sur ces rues adjacentes. On peut expliquer ce phénomène de la manière suivante : on a tendance à penser que le trafic, c’est comme la pluie. Si des bouches d’égout sont bouchées, alors l’eau de pluie va chercher son chemin ailleurs, quitte à créer des débordements. Or, le trafic n’est pas une force de la nature : c’est le produit de décisions humaines. Et à ce titre, ceux qui font le choix de se déplacer à vélos devraient être salués par les automobilistes puisque chaque cycliste retranche une voiture de trop du trafic !
Source : TreeHugger

Agroalimentaire

Arrondissement Saint-Laurent : un marché solidaire pour contrer les déserts alimentaires

Vers la fin du mois de juin, au parc Beaudet, près du métro Du Collège, les Laurentiens pourront s’approvisionner en fruits et légumes frais 40 % moins chers qu’en épicerie, et ce, jusqu’en septembre. L’initiative est pilotée par VertCité, qui est l’organisme mandataire du programme Éco-quartier dans l’arrondissement, avec entre autres l’appui du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal et le Centre communautaire Bon Courage (CCBC). Les produits locaux mis en vente proviendront principalement de la coopérative de solidarité Les Serres du dos blanc. La localisation du marché solidaire a aussi soigneusement été choisie pour en maximiser l’achalandage (à proximité des cégeps et de la station de métro Du Collège), mais aussi pour desservir les résidents du secteur Hodge – Place Benoit, et qui sont fortement enclavés par l’autoroute 40, la voie de chemin de fer et des zones industrielles. Souhaitons que ce projet pilote s’enracine de manière permanente dans la communauté.
Source : Journal Métro

Persévérance scolaire

E-sport en parascolaire : vers de saines habitudes de vie

Le fameux adage « If you cant’n beat them, join them » pourrait bien résumer la stratégie utilisée au Collège Ville-Marie dans le but de prévenir la dépendance aux jeux vidéo. Depuis la rentrée d’automne 2019, on a mis sur pied une équipe d’e-sport dans le cadre des activités parascolaires. Pour être en mesure de l’intégrer et d’y demeurer, les élèves doivent s’engager à maintenir un rigoureux équilibre de vie décliné en trois volets : saine alimentation, sommeil et activité physique. À cet égard, la famille est mise à contribution en tenant un journal qui consigne les habitudes de sommeil et d’alimentation du jeune. De plus, les joueurs sont tenus de maintenir entre eux un niveau de langage approprié. Voilà assurément une belle expérience à suivre !
Source : École branchée



Télécharger le PDF