En rafale

Survol de l’actualité : 1er juin 2021

Le 1 juin 2021

Au menu cette semaine, rues piétonnes et partagées à Québec, écopaturage à Rivière-des-Prairies et politique de l’arbre à Boucherville

Aménagement

Le Réseau des amis des parcs de Montréal soutenu par le gouvernement du Québec

Dans le cadre du premier Forum des amis des parcs de Montréal, quatre organismes partenaires ont reçu le soutien du gouvernement du Québec pour implanter leur Réseau. Ainsi, le Centre d’écologie urbaine de Montréal, le Conseil régional de l’environnement de Montréal, Les amis de la montagne et l’équipe montréalaise des Amis des parcs vont unir leurs efforts afin de veiller à l’entretien, l’animation et la mise en valeur des espaces verts de la métropole.
Source : L’annonceur

Programme d’infrastructures Municipalité amie des aînés : appel de projets prolongé

Aussi connu sous le nom de PRIMADA, ce programme offre du financement aux municipalités qui ont adopté une politique des aînés, ainsi que le plan d’action MADA, afin qu’elles puissent réaliser de petits travaux de construction, de réfection ou d’agrandissement d’infrastructures susceptibles d’améliorer la qualité de vie des aînés. L’appel de projets 2021 est prolongé jusqu’au 9 juin !
Source : Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation

rues partagées

Québec : retour des rues piétonnes et partagées

L’an dernier, crise sanitaire oblige, la Ville de Québec piétonnisait, les fins de semaine, les tronçons de six rues à la demande des commerçants. L’engouement fut tel que, en dépit du déconfinement, on annonce que cet été, elles seront au nombre de neuf, chacune selon ses plages horaires. D’autre part, on a désigné 18 rues partagées dans lesquelles les piétons ont priorité sur les cyclistes, qui ont eux-mêmes priorité sur les automobiles dont la vitesse est limitée à 20 km/h.
Source : Le Soleil

Boucherville annonce le lancement de sa Politique de l’arbre

 « La forêt urbaine : un projet collectif » marque effectivement l’aboutissement d’une consultation publique, chapeautée par un comité de pilotage regroupant citoyens, représentants de groupes communautaires, élus et fonctionnaires. Cette politique reflète donc les aspirations des citoyens dont les témoignages démontrent l’amour et le respect qu’ils vouent à la nature, et notamment aux arbres dont la valeur est inestimable à leurs yeux.
Source : Ville de Boucherville

Montréal dévoile un ambitieux plan de relance verte

Doté d’une enveloppe de 1,8 milliard de dollars, ce plan prévoit de nombreuses mesures qui vont transformer le réseau des grands parcs, ainsi que le réseau des installations sportives de Montréal au cours des dix prochaines années. En plus du Grand Parc de l’Ouest qui, avec ses 3000 hectares, deviendra le plus grand parc municipal du pays, la Ville veut créer un Grand Parc de l’Est, sorte de pôle nature qui rassemblera tous les espaces verts existant dans ce secteur. Bref, un plan en vert et pour tous…
Source : Ville de Montréal

Santé et société

Plaidoyer pour interdire les saveurs dans les produits de vapotage

Présenté comme un outil de cessation du tabagisme, le vapotage est en réalité largement répandu chez les jeunes de 15 à 24 ans, révèle l’Enquête québécoise sur le tabac et les produits de vapotage, menée entre juillet et novembre 2020. En conséquence, la Coalition québécoise pour le contrôle du tabac presse le gouvernement d’interdire les saveurs dans les produits de vapotage. Ce qui serait logique dans la mesure où la seule saveur qui n’est pas plus populaire chez les jeunes que chez les adultes, c’est celle du tabac. On aiderait ainsi les adultes qui souhaitent cesser de fumer tout en évitant que les jeunes commencent à vapoter.
Source : ICI Radio-Canada

Terre-Neuve-et-Labrador va taxer les boissons sucrées

À partir d’avril 2022, une taxe sur les boissons sucrées de 20 ¢/L sera imposée sur le territoire de cette province qui deviendra la première au Canada à mettre en place cette importante mesure de santé publique. D’ailleurs, au chapitre des saines habitudes de vie, Terre-Neuve-et-Labrador octroie un nouveau crédit d’impôt de 2 000 $ pour payer les activités physiques des familles. Autrement dit, on taxe un produit malsain pour en réduire la consommation et, en retour, on investit en prévention. Un exemple à suivre !
Source : Coalition québécoise sur la problématique du Poids

Environnement

Des moutons responsables de l’entretien du parc Saint-Joseph de Rivière-des-Prairies

Ce projet pilote d’écopâturage a d’abord une valeur écologique puisque les moutons auront pour tâche de brouter des espaces verts au bord de la rivière des Prairies, en lieu et place des bruyantes tondeuses aux moteurs thermiques. Mais son volet éducatif est tout aussi important, comme c’est toujours le cas du collectif Biquette. Éducatif et aussi collectif, puisqu’un tel projet repose sur la mobilisation de bergers bénévoles qui se retrouvent placés au cœur d’une communauté tricotée serrée…
Source : Journal Métro

Beaconsfield déclare l’Urgence climatique

La ville de Beaconsfield vient d’adopter un Plan d’action climatique et donne le ton en se fixant l’objectif de réduire ses émissions de GES de 44 % d’ici 2030. Beaconsfield souhaite notamment diminuer la dépendance de ses bâtiments aux énergies fossiles et favoriser le passage à des transports à faible émission de carbone. Elle souhaite, d’autre part, que ses citoyens passent de la parole aux actes en plantant des arbres, en faisant de l’agriculture urbaine et du compostage de manière à réduire leurs émissions de GES de 24 % d’ici 2040.
Source : Journal Métro

Appel de projets

Gaspillage alimentaire de légumes

Lancement de la seconde partie du Défi de réduction du gaspillage alimentaire

Vous utilisez des technologies novatrices qui peuvent prolonger la durée de conservation des aliments ou transformer des aliments qui seraient autrement perdus ou gaspillés? Alors vous avez jusqu’au 31 août 2021 pour présenter votre énoncé de projet. Jusqu’à 6,5 millions de dollars seront offerts sous forme de financement, dans le cadre de ces volets « technologies novatrices » du Défi de réduction du gaspillage alimentaire. Voici la marche à suivre pour présenter une demande.
Source : CISION