En rafale

Survol de l’actualité: 24 juillet 2017

Le 24 juillet 2017

Au menu cette semaine, des initiatives originales en faveur de la sécurité alimentaire, des villes qui se tournent vers le transport actif, et encore d’autres idées inspirantes…

Mobilité durable

Sainte-Julie inaugure une première rue conviviale

Identifiée par une signalisation spéciale à ses points d’entrée, la rue conviviale est une zone où les résidents s’engagent à conduire en deçà de la limite de vitesse actuelle de 40 km/h. Surtout quand des enfants, des piétons ou des cyclistes l’utilisent. Dans les prochaines semaines, 4 autres rues uniques ou rues regroupées seront désignées conviviales. Et d’autres demandes d’adhésion sont présentement à l’étude. Pour se qualifier, les rues doivent être locales, sans déplacement de transit et avec un débit de circulation relativement faible. La demande doit être initiée par un résident de la rue qui doit convaincre au moins le tiers des propriétaires de sa rue de signer un formulaire où ils s’engagent à conduire moins vite.

Source : Ville de Sainte-Julie

Berlin à l’avant-garde de la révolution cycliste

C’est une première au pays : Berlin vient d’élaborer une loi cycliste qui fait déjà figure de modèle pour les autres villes allemandes. Parmi les mesures qui vont découler de l’application de cette loi, citons : les feux de circulation synchronisés pour les cyclistes, les voies cyclistes rapides de 4 m de large (100 km sont déjà planifiés), et les pistes cyclables de 2 m de large aménagées le long des grandes artères (soit 350 km). Toutes ces mesures devront être adoptées par voie de référendum. Sans surprise, certains craignent déjà la grogne des automobilistes, mais d’autres soutiennent que plus personne ne se plaint de l’implantation des voies réservées pour autobus, ni des limites de vitesse de 30 km/h. À suivre…

Source : Huffpost

Nimègue, aux Pays-Bas, paradis des cyclistes

L’année dernière, l’Union Cycliste des Pays-Bas décernait à Nimègue le titre de meilleure ville cyclable du pays, et donc de l’univers… Sans trop de surprise, puisque la part modale du vélo dans le centre-ville de Nimègue dépasse – tenez-vous bien – les 60 %! Bien sûr, ce score exceptionnel tient à la qualité des infrastructures cyclables qui, de la périphérie, conduisent au cœur de la ville. De plus, Nimègue a développé un véritable système de défense contre la circulation automobile. Tous les points d’entrée du centre-ville sont équipés de bollards escamotables par radiofréquences: seuls les véhicules détenant une autorisation (autobus, camions de livraison) peuvent circuler dans ses rues à certaines heures du jour.

Source : CityLab

Alimentation

Plus de 100 millions d’Américains diabétiques ou prédiabétiques

Le nombre de cas de diabète continue d’augmenter chez nos voisins, mais un peu plus lentement qu’auparavant. Voilà pour la bonne nouvelle contenue dans un rapport des Centres fédéraux de contrôle et de prévention des maladies (CDC). Sinon, 30 millions d’Américains souffrent de diabète tandis que 84,1 millions sont prédiabétiques, ce qui représente le tiers de la population adulte. Encore plus troublant : la majorité de ces personnes ignorent leur condition. Or, selon le CDC, un prédiabète non traité conduit le plus souvent au diabète dans les cinq ans. Et cette maladie représente la 7cause de décès au pays, en plus d’entraîner des complications graves : cécité, maladie cardiaque, accident vasculaire cérébral, défaillance rénale, amputation de membres.

Source : Le Devoir

Bien manger sans trop dépenser : un nouveau concept de banque alimentaire

Depuis la fin juin, un marché s’installe, tous les mardis, sur la terrasse de Partageons l’espoir, à Pointe-Saint-Charles. Ce marché,  fonctionne sur un principe bien simple : les prix sont suggérés pour chaque produit, mais les clients déboursent ce qu’ils peuvent en fonction de leur budget. Les initiateurs du projet ont privilégié cette formule à celle de la contribution volontaire parce que la clientèle trouvait difficile d’estimer la valeur de son panier d’épicerie. L’objectif de Partageons l’espoir est d’accroître l’accessibilité des produits frais dans un quartier où 60 % de la population ne consomme que 5 portions de fruits et légumes… par semaine.

Source : Journal Métro

La nourriture locale plus accessible que jamais à Lévis

Jusqu’au 17 août prochain, le marché populaire mobile de Lévis va sillonner les quartiers de la ville pour donner accès aux citoyens à des fruits et légumes frais, peu importe leur revenu. Provenant d’abord d’un grossiste de Montréal, le camion du marché populaire mobile va distribuer de plus en plus de fruits et légumes locaux avec l’avancement de l’été. Soutenu par la Chaudronnée, ce projet vise la sécurité alimentaire et la lutte contre le gaspillage. Bien sûr certains des produits entrent dans la catégorie des « fruits et légumes moches », ce qui n’enlève rien à leur fraîcheur ni à leurs valeurs nutritives.

Source : Le Peuple Lévis

Aménagement

Vaudreuil-Dorion innove avec ses toutes nouvelles boîtes à jouets

Depuis quelque temps, des coffres à jouets ont fait leur apparition dans les parcs de plusieurs municipalités. Ils permettent de mettre à la disposition des enfants du matériel pour la pratique du jeu libre, acheté par la ville. Vaudreuil-Dorion a repris cette idée en la fusionnant avec celle des boîtes à livres où les citoyens laissent des livres en partage. Ce qui donne les boîtes à jouets. La ville de Vaudreuil-Dorion les a déjà garnies de jouets de sable, de cordes à sauter, de craies, de balles, de ballons et de frisbees, mais elle demande aux utilisateurs du parc d’y laisser des jouets qu’ils n’utilisent plus à la maison afin d’en faire profiter d’autres enfants du quartier. Une idée originale qui devrait faire des petits…

Source : VIVA Média

Quelle est la superficie couverte par les stationnements aux États-Unis ?

Réponse : 1 État au complet, celui de la Virginie-Occidentale, soit 62 809 km2. Selon Donald Shoup, chercheur à UCLA,  on compte, aux États-Unis, 8 places de stationnement pour chaque voiture. C’est entre autres dû au fait que, depuis le milieu du siècle dernier, les villes imposent aux promoteurs de prévoir un nombre de places de stationnement qui soit fonction du nombre de logements ou encore des pieds carrés de surface de bureau. Selon Donald Shoup, les critères de ces exigences se déclinent de nombreuses manières. Pour les hôpitaux, cela peut dépendre du nombre de lits ; les terrains de golf, selon le nombre de trous ; les piscines, en fonction du nombre de gallons d’eau et les centres funéraires… je l’ignore, badine le chercheur.

Source : Planetizen

Agrandissement du réseau cyclable du Grand Montréal : 80 % de la population appuie le projet

Alors que la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM) annonçait, il y a 3 semaines à peine, un ambitieux plan de 320 millions de dollars dans le but de doubler son réseau cyclable, un sondage Léger révèle que les résidents de la grande région de Montréal appuient massivement le projet. De quoi encourager les 82 maires qui s’apprêtent à adopter ce plan qui fera passer le réseau de 542 km à 1166 km. Ce soutien populaire de même que cette volonté politique traduisent une réalité qui se constate sur le terrain. En effet, durant la dernière décennie, les déplacements à vélo ont augmenté de 69 % dans la grande région de Montréal, tandis qu’ils ont carrément doublé sur l’île elle-même.

Source : Le Devoir