En rafale

Survol de l’actualité : 25 mars 2019

Le 25 mars 2019

Télécharger le PDF

Au menu cette semaine, les midibus font leur apparition dans les rues de Québec, un bulletin mitigé pour le secteur agroalimentaire canadien et le sucre est le nouveau tabac depuis longtemps déjà…

Santé et société

Légalisation du cannabis : pas d’augmentation de la consommation chez les ados

À l’été 2014, l’État de Washington légalisait le cannabis. Et, contrairement aux craintes souvent exprimées, plutôt que d’entraîner une hausse de sa consommation chez les adolescents, on a même enregistré une légère diminution, révèle une étude. Seuls les jeunes du secondaire qui travaillaient plus de 11 heures par semaine ont légèrement augmenté leur consommation. Cette situation est attribuable, avancent les chercheurs, au fait que ces jeunes en ont plus les moyens et sont en contact avec des adultes qui ne sont ni leurs parents ni leurs professeurs ou leurs entraîneurs. Ils sont donc plus susceptibles d’être exposés aux comportements de consommateurs de cannabis. Cela dit, les parents ne doivent pas s’alarmer, mais s’assurer de la qualité de l’environnement de travail des jeunes, conseillent les auteurs de l’étude.
Pour en savoir plus, lire notre article

Alimentation

repas ecole

Budget fédéral 2019 : les premiers jalons d’un Programme de saine alimentation scolaire ?

Le Réseau pour une alimentation durable (RAD), ainsi que la Coalition pour une saine alimentation scolaire, se réjouissent que le gouvernement consacre 134 millions de dollars en financement sur cinq ans dans quatre domaines d’action spécifiques en faveur d’une « politique alimentaire pour le Canada ». Mais surtout, les organismes célèbrent l’engagement pris par le gouvernement de créer un Programme de saine alimentation scolaire en collaboration avec les provinces et territoires, même si, pour le moment, aucun montant d’argent n’y est rattaché. C’est un pas dans la bonne direction afin de rattraper notre retard. En effet, le Canada est le seul pays du G7 qui n’offre pas de programme d’alimentation scolaire. Ce qui n’est pas étranger au fait que notre pays se classe au 24e rang mondial au chapitre de la sécurité alimentaire des enfants selon un récent rapport de l’UNICEF. Le RAD espère toutefois que la dynamique qui vient d’être créée ne va pas s’enliser dans d’interminables négociations intergouvernementales et presse toutes les parties prenantes à faire preuve d’un esprit de collaboration.
Source : Réseau pour une alimentation durable

Les boissons sucrées abîment les artères

Une importante étude, qui a suivi 120 000 Américains sur 30 ans, révèle que les plus gros buveurs de boissons sucrées courent un risque accru (21 %) de décéder prématurément. Et ces décès sont majoritairement attribuables aux maladies cardiovasculaires. La raison : les breuvages qui contiennent des sucres ajoutés libèrent d’un seul coup une grande quantité de sucre pur, ce qui entraîne une augmentation brutale de la glycémie dans le sang. Des études ont montré qu’un taux de glucose trop élevé dans le sang rend les parois internes des artères plus fragiles et plus sensibles à l’accumulation de cholestérol, ce qui peut conduire à l’infarctus ou l’accident vasculaire cérébral. De plus, un excès de sucre au quotidien dérègle le métabolisme, ce qui entraîne la prise de poids, l’hypertension et un risque accru de diabète de type II. Ceux qui ont la dent sucrée devraient plutôt se tourner vers des aliments solides, comme les fruits, voire les gâteaux, qui vont libérer leurs sucres plus lentement que ne le font les boissons sucrées.
Source : Le Figaro

Une application pour s’alimenter sainement tout en évitant le gaspillage

Comme son nom l’indique, Frigo Magic est une application qui nous vient de France, mais qui est disponible au Canada en version française. Elle propose des recettes qui permettent d’apprêter les aliments qui se retrouvent à la maison et que l’on risquerait de perdre faute de savoir quoi en faire. Des recettes simples qui, en outre, peuvent servir à composer une liste d’épicerie très économique. L’application comprend aussi un calculateur qui tient compte du profil nutritionnel des différents ingrédients d’une recette. Il se base sur le code cinq couleurs Nutri-Score développé en France. De cette manière, un utilisateur peut, s’il le souhaite, remplacer un ingrédient par un autre et, grâce au calculateur, déterminer si cette substitution rend sa recette encore plus saine. Au moment d’écrire ces lignes, 100º n’avait pas encore testé l’efficacité de ce calculateur chez nous, alors écrivez-nous pour nous faire part de votre appréciation.
Source : Food Navigator

Mobilité durable

Les premiers autobus «petits formats» roulent dans les rues de Québec

D’une longueur de 9,6 mètres, les midibus sont 3 mètres plus courts que leurs contreparties normales. En raison de leur taille réduite, les midibus sont mieux adaptés aux parcours de plus faible achalandage. Avec leurs 24 places assises, ils peuvent confortablement accueillir jusqu’à une quarantaine de passagers. Dotés d’un système de propulsion hybride, ces midibus sont beaucoup plus silencieux. En outre, leur suspension avant indépendante génère moins de vibration. Grâce à des fenêtres panoramiques, leurs cabines laissent pleinement entrer la lumière du jour et elles sont équipées d’un système d’éclairage DEL. À bord, les passagers peuvent profiter de 18 prises USB pour recharger leur téléphone ou leur tablette. Selon la RTC, en plus de bonifier son offre de transport, ces midibus vont lui permettre de réaliser des économies de carburant de 10 à 15 % supérieures à celles des autres autobus hybrides. Présentement, 8 midibus sillonnent la Ville et, d’ici 2 ans, la flotte en comptera 64.
Source : ICI Radio-Canada

Ottawa s’apprête à tripler l’étendue de son réseau de transport collectif sur rail

En dépit d’ennuis techniques qui ont retardé la mise en service de la phase I du projet d’extension de son réseau de transport collectif sur rail, la Capitale Nationale vient d’en approuver la phase II. Donc, d’ici 2024, 43,5 km et 24 stations auront été ajoutés au réseau actuel. Il permettra de déplacer 24 000 personnes à l’heure, dans les deux directions, durant les périodes de pointe. Le budget prévu pour la réalisation de ces travaux s’élève à 4,7 milliards de dollars. Lorsqu’ils seront complétés, on estime que 77 % de la population d’Ottawa va ainsi résider à l’intérieur d’un rayon de moins de 5 kilomètres d’une station de train.
Source : NextCity

Agroalimentaire

Les gros joueurs de l’agroalimentaire canadien reçoivent un bulletin mitigé

Malgré leurs engagements à mettre sur le marché des aliments plus sains, les 22 plus importantes compagnies dans le domaine agroalimentaires pourraient faire beaucoup mieux, révèle une étude de l’Université de Toronto. Une seule d’entre elles se voit décerner la note de passage de 60 %, alors que les deux dernières de classe décrochent un misérable 4 %. Et même si plusieurs entreprises ont réduit de manière significative les quantités de sucre, de sel et de gras dans la formulation de certains de leurs produits, de nombreux problèmes subsistent. Ainsi, aucune d’entre elles ne s’est dotée d’une politique pour accroître l’accessibilité des produits plus sains et en diminuer les coûts. D’autre part, si les compagnies diffusent volontiers de l’information sur les causes philanthropiques qu’elles soutiennent, il est plus difficile d’évaluer leur trafic d’influence en matière de politique publique ou de financement de la recherche. À l’heure où le Canada vient de se doter d’une Stratégie en matière de saine alimentation, rappellent les chercheurs, le temps nous dira si les compagnies souhaitent faire partie de la solution.
Source : EurekAlert

Le marketing des boissons sucrées, un copier-coller de celui des cigarettiers

On a déjà dit que le sucre était le nouveau tabac. Une formule-choc que certains ont sans doute jugée un peu exagérée. Pourtant, elle n’est pas si loin de la réalité. Une étude vient de mettre au jour des documents, demeurés jusqu’à présent secrets, et qui révèlent que dès le début des années soixante, un important cigarettier avait fait l’acquisition d’une compagnie de boissons sucrées. Immédiatement, les méthodes de mise en marché déjà utilisées pour inciter les jeunes à fumer ont été employées pour faire la promotion de leurs boissons sucrées auprès des jeunes, avec force mascottes, emballages colorés, campagnes de publicité, etc.  Si certaines des marques de boissons sucrées acquises par les cigarettiers sont retournées dans le giron de l’industrie agroalimentaire, les techniques de marketing ciblant les enfants, elles, sont demeurées bien présentes. De quoi laisser un goût amer dans la bouche…
Source : EurekAlert

Agriculture urbaine

Gatineau : licences d’élevages urbains de poules et d’abeilles illimitées !

Le conseil municipal de Gatineau vient de modifier son Règlement no 183-2005 de manière à officialiser la pratique des petits élevages urbains. Si lors de la phase I, le nombre de projets était limité à 50, puis à 200 durant la phase II, ils sont désormais illimités ! Les citoyens détenteurs d’une licence, au coût de 30 $, et renouvelable chaque année, sont maintenant autorisés à faire l’élevage d’un maximum de 5 poules pondeuses sur leur propriété. Pour ceux qui seraient désireux d’installer des ruches sur leur propriété, il leur suffit, dans un premier temps, de remplir le formulaire en ligne ou demander un renouvellement de licence. Il va de soi que la production des œufs et du miel est strictement limitée aux fins de consommation personnelle ou encore pour servir dans le cadre d’activités récréatives et éducatives.
Source : Ville de Gatineau



Télécharger le PDF