En rafale

Survol de l’actualité: 29 avril 2019

Le 30 avril 2019

Télécharger le PDF

Au menu cette semaine, un concours américain sur la démesure des stationnements, une traverse piétonnière en 3D demandée par des écoliers, et l’urbanisme tactique en 5 leçons.

Persévérance scolaire

Des ateliers de cuisine pour apprivoiser le passage du primaire au secondaire

Le programme d’éducation alimentaire Boîte à lunch, qui a vu le jour dans l’arrondissement Notre-Dame-de-Grâce, a déjà fait ses preuves. En effet, depuis 2003, plus de 1 500 jeunes de 4e et 5année ont participé à sa série de 10 ateliers culinaires parascolaires. Mais, pour la première fois, ceux-ci seront offerts dans une école secondaire, toujours au profit d’élèves du primaire, bien sûr, qui auront ainsi l’occasion de se mêler avec leurs pairs plus âgés. De la sorte, ils pourront se familiariser avec les environnements, qui peuvent parfois paraître intimidants, de la très grande école Pierre-Dupuy. Donc, élèves du primaire et du secondaire vont fraterniser, travailler en équipe, concocter de nouvelles recettes tout en faisant l’acquisition de nombreuses connaissances sur la provenance des aliments et leurs qualités nutritives. Mais surtout, les élèves participants, dès leur première journée au secondaire, vont se retrouver en pays de connaissance.
Source : Journal Métro

Aménagement

L’Arrondissement de Lachine tisse des liens avec la Ville de Strasbourg pour créer son premier écoquartier

Avec ses 33 ÉcoQuartiers dûment reconnus, la Ville de Strasbourg possède une expertise enviable dont Lachine souhaite profiter pour requalifier le site d’une friche industrielle sous-utilisée. Et, pour bien faire les choses, il faut, en amont, planifier la gestion de l’eau, le traitement des déchets, le transport, la protection des paysages, le déploiement des commerces de proximité, la participation citoyenne, l’intégration sociale… Car, en France, l’ÉcoQuartier est un label qui signifie que ce sont les collectivités publiques, plus souvent les villes, qui définissent les règles du jeu et le cadre de la démarche : pas les promoteurs, ni les lois du marché. Au-delà de la réduction de son empreinte écologique, l’ÉcoQuartier se soucie de marier le développement économique avec la qualité de vie, la mixité et l’égalité sociale. À terme, l’objectif est de transformer la ville !
Source : La Presse

Du Championnat américain des stationnements les plus délirants à celui des plus inspirants !

L’année dernière, la ville de Lansing, capitale du Michigan, décrochait le Golden Crater™ 2018, en se hissant au sommet de la liste des 16 « cratères » de stationnement les plus laids du pays ! Cette année, les organisateurs du concours ont plutôt choisi de récompenser la ville ayant le plus radicalement reconquis un cratère de stationnement en espace public. Et la ville gagnante est… Providence au Rhode Island, qui coiffe au poteau la ville de Pittsburgh. Ce prix récompense des décennies d’efforts qui, en plus d’éliminer un gigantesque espace de stationnement, ont permis de désenclaver l’édifice du parlement en détournant les voies de chemin de fer qui le ceinturaient. Des voies de chemin de fer aménagées au-dessus de la rivière Woonasquatucket, qui ne coulait plus que dans un canal sous-terrain. Aujourd’hui, les eaux de cette rivière oubliée peuvent à nouveau voir la lumière du jour, à la grande joie des citadins.
Source : Streetblog

Time Square : avant et après

Urbanisme tactique : 5 leçons pour rendre permanentes des interventions éphémères

Il suffit parfois d’une bonne dose d’imagination et d’un peu d’audace pour, à peu de frais, changer radicalement la vocation d’un espace urbain. Pour cela, il faut suivre les 5 conseils suivants. 1 – Identifier un espace urbain sous-utilisé et l’aménager temporairement pour démontrer qu’il accroît la sécurité, renforce la communauté et profite à l’économie locale. 2 – Mettre à contribution les parties intéressées : commerces, groupes communautaires, services municipaux. 3 – Documenter et mesurer les retombées de l’intervention. 4 – Créer l’événement de manière à informer et sensibiliser la communauté sur les objectifs de la démarche. 5 – Utiliser le précédent ainsi créé pour infléchir les règlements de manière à faire essaimer la démarche. Bien entendu, cela ne garantit pas le succès de l’initiative, mais pour le savoir, il faut d’abord essayer !
Source : Global Designing Cities Initiative

Alimentation

France : 50 % de produits durables, dont 20 % de bio, d’ici 2022 dans les cantines

Cette mesure fait partie de la « loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous » connue sous le nom de la loi Egalim. En vertu de quoi les repas servis en restauration collective dans tous les établissements chargés d’une mission de service public devront compter 50 % de produits qui sont de qualité et durables, dont au moins 20 % de produits biologiques. Cela représente 3,7 milliards de repas servis chaque année sur le territoire français et, selon le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume, il s’agit d’un formidable levier de progrès pour accélérer la transition vers une alimentation plus saine, durable et accessible à tous. Voilà une mesure qui va réjouir les nutritionnistes, la santé publique et, surtout, les producteurs locaux.
Source : Le Figaro

Mobilité durable

Vancouver offrira bientôt des passages piétons en diagonale à ses citoyens

C’est la règle de géométrie la mieux connue sur la planète : le plus court chemin entre deux points passe par une droite. Cependant, dans la réalité, cette loi est impraticable pour le piéton. Si, par exemple, il se trouve placé à l’angle sud-est d’une intersection avec l’intention d’en rallier l’angle nord-ouest, il devra inévitablement procéder en deux étapes. Ce qui le rallonge et le retarde. La solution : synchroniser les feux de circulation pour mettre à l’arrêt les voitures dans toutes les directions. Les piétons ont alors la possibilité de traverser l’intersection aussi bien en ligne droite qu’en diagonale. Ce genre de passage piétonnier existe dans plusieurs grandes villes du monde, comme Londres ou Tokyo. Et il commence à faire son apparition au Canada, par exemple à Toronto et Montréal qui en comptait deux, aux dernières nouvelles : aux angles des rues McGill et Saint-Jacques et des rues du Square-Victoria et Saint-Antoine Ouest.
Source : ICI Radio-Canada

France : 16 expérimentations de véhicules autonomes en conditions réelles

Lorsque l’on parle de véhicules autonomes, ce qui vient d’abord à l’esprit, ce sont des voitures qui se conduisent toutes seules, à moins que leur propriétaire n’insiste pour lui-même tenir le volant. Or, on ne règlera pas les problèmes de congestion automobile si tout le monde troque sa voiture à conduite « manuelle » par un véhicule autonome. Par contre, les navettes autonomes, elles, capables de transporter une douzaine de passagers sur des parcours variables, offrent une excellente option de remplacement à la voiture automobile privée. D’abord, elle risque de fournir la solution idéale pour résoudre le problème du premier et du dernier kilomètre. Ensuite, dans les régions isolées des grands centres, qui dépendent de la voiture, elles peuvent aisément offrir un mode de transports à ceux qui sont incapables de conduire. D’où l’importance de ces bancs d’essai puisque le gouvernement français veut autoriser les navettes autonomes à circuler sur l’ensemble de son réseau routier à compter de 2020. À suivre…
Source : Science & Avenir

Boston : une traverse piétonnière en 3D pour sécuriser les abords d’une école

À Medford, une petite ville en banlieue de Boston, deux élèves, inquiets de la vitesse élevée des voitures circulant près de leur école, ont demandé à la municipalité de peindre une traverse piétonnière zébrée, mais qui donne une impression d’être en trois dimensions. L’illusion d’optique est calculée pour être vue selon la perspective du conducteur automobile. Ce dernier sera saisi d’étonnement à la vue de ces dalles rectangulaires qui ont l’air de flotter au-dessus de la chaussée. Et ne serait-ce que pour mieux profiter de l’illusion, il risque tout naturellement de lever le pied. La petite municipalité trouve l’idée si bonne qu’elle a décidé de créer d’autres traverses piétonnières en 3D aux abords des trois autres écoles élémentaires de son territoire.
Source : SmartCitiesDive

Cambridge en voie de devenir la meilleure ville cyclable des États-Unis

La minorité vocale ne pourra plus rien contre l’aménagement de voies cyclables protégées dans cette ville de banlieue de l’agglomération de Boston. Réputée pour ses campus universitaires, cette municipalité vient d’adopter un règlement municipal qui empêche de reconstruire les rues à l’ancienne. Même les projets d’agrandissement ou de reconfiguration doivent obligatoirement prévoir l’aménagement de pistes cyclables séparées, sauf exception à la règle. Cambridge, qui figure au quatrième rang des villes les plus densément peuplées des États-Unis, se prête idéalement aux déplacements à bicyclette. Un mode émergent de transport qui, précise le conseiller municipal Dennis Carlone, a l’avantage de favoriser la santé physique, d’être bon pour l’environnement et même de faire rouler l’économie locale !
Source : CityLab



Télécharger le PDF