En rafle

Survol de l’actualité : 3 mars 2020

Le 3 mars 2020

Télécharger le PDF

Au menu cette semaine, toujours pas de pistes cyclables dans les villes… Lego, les bénéfices pour la santé des espaces naturels et 7 semaines de « jeûne carbone ».

Aménagement

New York : le miracle de la 14e rue continue de produire des retombées bénéfiques

C’est la quatrième fois que ce cas d’espèce s’invite dans nos rubriques. Dès l’automne 2019, nous rapportions que pour donner un élan à la ligne d’autobus M14, réputée la plus lente de son réseau, la Ville de New York avait fermé une voie à la circulation automobile sur la 14e rue, entre la 3e et la 9e avenue. Sans surprise, les autobus M14 ont nettement gagné en célérité. Par contre, l’augmentation appréhendée de la congestion dans les rues avoisinantes ne s’est pas produite. On a même plutôt constaté l’inverse. Une année plus tard, on constate aussi que le nombre de collisions a diminué de 53 % tandis que le nombre de blessures, lui, a chuté de 63 %. Ainsi, d’octobre 2018 à janvier 2019, 7 cyclistes, 8 piétons et 20 automobilistes avaient subi des blessures contre 3 cyclistes, 7 piétons et 1 automobiliste entre octobre 2019 et janvier 2020. Voilà une autre preuve démontrant que les mesures conduisant à retirer les voitures de la voie publique accroissent la sécurité de tous les usagers, y compris les automobilistes eux-mêmes…
Source : Planetizen

Cégep de Sainte-Foy : un campus plus vert et plus accessible

Pour la première fois, depuis 1967, le cégep de Sainte-Foy se dote d’un plan directeur d’aménagement en bonne et due forme. Ce qui va lui permettre de faire passer la superficie de ses espaces verts de 35 % à 45 % en retranchant, notamment, 10 % des cases de stationnement. Mais surtout, ces réaménagements vont servir à réparer les erreurs du passé. À désenclaver un campus conçu pour le tout-à-l’auto et qui, encore aujourd’hui, est peu adapté au transport actif. Dans les cartons, en plus des trottoirs et des pistes cyclables, on trouve une agora pour la présentation de spectacles extérieurs, des jardins communautaires, des espaces pour dîner et du mobilier urbain. Tout pour créer un véritable milieu de vie, pour raviver le sens de la communauté dans le but, entre autres, de favoriser la persévérance scolaire.
Source : Le Soleil

À quand des pistes cyclables dans les villes Lego ?

Un conseiller régional des Pays-Bas, Marcel Steeman, a été surpris de constater, alors qu’il s’amusait avec ses enfants à construire une ville, que leur boîte LEGO®City contenait bel et bien des cyclistes, mais que les plaques formant les voies publiques étaient exemptes de pistes cyclables. Il a donc contacté la célèbre compagnie danoise pour lui demander d’intégrer des pistes cyclables à leurs rues, qui se sont d’ailleurs élargies avec le temps, en expliquant que ce jeu représentait un excellent moyen de familiariser les enfants aux environnements bâtis, et que, à ce titre, il devait mieux refléter la place qu’occupe le transport actif en milieu urbain. La célèbre compagnie danoise a répondu que les LEGO®City sont vendus dans le monde entier, mais que les aménagements cyclables diffèrent d’un pays à l’autre. En conséquence il ne lui est pas possible de satisfaire cette demande. On peut voir sur le compte Twitter de Marcel Steeman le design qu’il propose et lui accorder un petit « like »…
Source : The Verge

Persévérance scolaire

Thetford Mines : un CPE s’ouvre à la pédagogie en plein air

Cette nouvelle approche éducative commence à faire des petits un peu partout au Québec, comme en a fait foi la 7e édition du Colloque plein air – Apprendre à ciel ouvert, qui s’est tenu à Québec, début février. Ainsi, le CPE Le Champignon emboîte le pas à de nombreux services éducatifs qui misent sur les bienfaits qu’apporte le plein air afin de réaliser leur mission. Grâce au soutien financier d’institutions de la région, les éducatrices du CPE Le Champignon ont entre autres reçu de la formation prodiguée par la Coopérative Enfant Nature, auquel collabore le Département des sciences de l’activité physique de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Les bouts de choux apprennent ainsi à explorer la nature en groupe, ce qui permet à chacun de développer ses compétences, son autonomie, et sa conscience environnementale. Mais bien sûr, outre les bienfaits sur le corps et l’esprit, les enfants en retirent surtout beaucoup de plaisir !
Source : Courrier Frontenac

Agroalimentaire

Le concours Mouvement Novae 2020 remporté par l’entreprise Tricycle

Des 9 entreprises qui ont participé à une série de rencontres de travail et de codéveloppement, Tricycle s’est démarqué par l’impact et l’originalité de son projet d’innovation sociale reposant sur l’économie circulaire et les circuits courts. Concrètement, Tricycle fait l’élevage d’insectes comestibles, les ténébrions, en les nourrissant de résidus alimentaires générés par des entreprises qui elles-mêmes produisent des aliments à partir de surplus ou d’invendus. Bref, Tricycle donne une troisième vie aux résidus de ceux qui donnent une seconde vie à des aliments, pourtant comestibles, mais qui autrement auraient pris le chemin de l’enfouissement ou du compostage. C’est par exemple le cas des jus Loop, un transformateur établi à proximité (circuit court), qui récupère des fruits et légumes invendus pour faire des jus et génère de la pulpe de jus. Quant au fumier des ténébrions, le frass, il est utilisé, encore en circuit court, comme fertilisant en agriculture urbaine. Ce qui boucle la boucle !
Source : Novae

Santé et société

Les citadins bénéficient de la fréquentation des espaces naturels

L’étalement urbain continue son inexorable expansion, avalant au passage bien des milieux naturels. Or, malgré les nombreux espaces verts que peuvent compter les villes, il n’en demeure pas moins que la fréquentation des espaces naturels offre aux citadins des occasions de ressourcements inégalables. La ville de Seattle, avec son Discovery Park, possède un tel joyau. Mais lui aussi subit la pression des promoteurs immobiliers. Les autorités du parc ont donc mandaté des chercheurs de l’Université de Washington pour qu’ils évaluent les bénéfices intangibles que le Discovery Park procure aux visiteurs. À l’aide de questionnaires remplis par quelque 320 randonneurs, les chercheurs ont pu discerner des patrons d’interaction et dégagé un lexique couvrant le spectre des différentes expériences ressenties lors de ces bains de nature. Bien que cette étude ne porte que sur un seul parc, ses auteurs sont convaincus que les résultats obtenus sont transposables ailleurs dans le monde et qu’ils démontrent les bienfaits des espaces naturels ainsi que l’importance de les préserver.
Source : EurekAlert

Environnement

Des gardiens du climat proposent de suivre un « jeûne carbone »

À l’image de la tradition religieuse qui fait précéder les fêtes de Pâques par 7 semaines de Carême, l’organisation Climate Caretaker propose aux personnes préoccupées par les enjeux environnementaux, peu importe leur confessionnalité, ou pas, de modifier leur comportement une semaine à la fois. Cette approche repose sur le principe que c’est la multiplication des petits gestes qui finalement entraîne les grands changements. Ces gardiens du climat invitent donc les « jeûneurs carbone » à respecter une consigne thématique par semaine. Évidemment, la semaine consacrée à l’électricité n’exige pas des participants qu’ils pratiquent un jeûne complet. Par contre, l’abstinence demandée à l’occasion de la semaine de la viande est plus facile à respecter. D’ailleurs, pour chacune des thématiques, on propose des trucs et des astuces afin de relever le défi, en plus d’offrir de l’information sur les impacts de nos habitudes de vie. Et c’est le moment ou jamais de participer, puisque la semaine de l’électricité est déjà passée.
Source : TreeHugger

Activité physique

Cégep de Sainte-Foy : des activités sportives illimitées pour les étudiants dès l’automne 2020

Le nouveau programme PasseSports va offrir, dès la rentrée d’automne, un accès illimité à l’ensemble des activités sportives récréatives offertes au Cégep de Sainte-Foy, y compris à la salle de conditionnement physique. Fruit d’une entente entre l’association étudiante et l’établissement, ce programme vise à offrir un milieu de vie qui place la santé physique et mentale au cœur des priorités. Car en plus de la quarantaine d’activités sportives proposées, l’entente prévoit d’accroître les ressources des services d’aide psychosociale à la disposition des étudiants et, pour les faire connaître, instaurer des interventions de première ligne dans le but de faire de la prévention et de la sensibilisation. La volonté est donc de tout mettre en œuvre pour favoriser l’adoption de saines habitudes de vie ainsi que la persévérance scolaire en accord avec le célèbre adage : mens sana in corpore sano.
Source : Cégep Sainte-Foy

Mobilité durable

Zone scolaire : quand les VUS multiplient les virages en « »

Aux abords de l’école Victor-Lavigne, à Saint-Léonard, chaque matin, le même cirque se répète. Celui des centaines de véhicules que conduisent des parents pour déposer leurs enfants à l’école. Le plus souvent ces parents sont au volant de VUS qui comportent d’importants angles morts, ce qui rend encore plus périlleuse la manœuvre illégale du virage en « U » dont beaucoup se prévalent sans hésitation. Une pratique illégale et dangereuse et qui excède le directeur de l’école au point de lancer un cri d’alarme. Malgré des opérations policières répétées, l’aménagement de saillies de trottoir et d’une traverse piétonne, rien n’y fait. Les parents continuent, par leurs comportements, de mettre en danger les enfants. C’est d’autant plus déplorable que, majoritairement, ils habitent à moins de 1,2 kilomètre de l’école, distance à partir de laquelle le service d’autobus scolaire est offert. Ces parents pourraient très bien marcher jusqu’à l’école avec leurs enfants, mais ils préfèrent contribuer à la congestion routière.
Source : La Presse



Télécharger le PDF